Sous le signe de “Tchernobyl”

L’accident de Tchernobyl a crйй une rйelle menace de perte des valeurs historiques et culturelles de la rйgion de Polessie qui est unique
La confйrence internationale consacrйe au 20-иme anniversaire de l’accident sur la centrale nuclйaire de Tchernobyl aura lieu en avril 2006 а Minsk. Outre les questions de la minimisation des consйquences de cet accident dans l’ordre du jour est aussi inclus la discussion des problиmes de la protection des valeurs historiques et culturelles des rйgions, ayant soufert de l’accident.
Pendant les quatre annйes suivant la tragйdie les йtudes et la prйservation de l’hйritage historique et culturel de la rйgion ont йtй presque complиtement arrкtйes, le rйsultat de cela est la perte irrйvocable de plusieures de ces valeurs. Aujourd’hui dans plusieurs villages abandonnйs vieillissent et se dйtruissent des constructions anciennes, des maisons et des monuments ethnographiques. Les flux migratoires, la disparition des localitйs, le vieillissement de la population amиnent а une brusque rйduction du nombre des porteurs directs de la culture matйrielle et spirituelle.
L’accident de Tchernobyl a crйй une rйelle menace de perte des valeurs historiques et culturelles de la rйgion de Polessie qui est unique. Le village de Berdyj du district de Tchetchersk et le village de Yurovitchi du district de Kalinkovitchi, disposйs sur le territoire de la rйgion de Gomel, sont reconnus par les scientifiques comme les plus anciens stationnements d’кtres primitifs sur le territoire du Bйlarus, ce qui est mentionnй dans tous les manuels d’histoire. Les monuments de culture du II-iиme millйnaire avant notre иre ont йtй gardй а Borovka district de Bykhov et а Jouravel district de Tcherikovski sur les bords des fleuves Dnepr et Soj. Ici il y a non seulement des monuments archйologiques, mais aussi une multitude de monuments architecturaux et de construction en bois. Les objets de la vie quotidienne des paysans et de l’art national qui sont vraiment uniques et originaux, en effet, la vie quotidienne des paysans de cette localitй a conservй ses anciennes traditions europйennes de la pйriode d’avant l’иre chrйtienne, qui ont pratiquement disparues dans les autres pays du continent.

En parlant d’hйritage culturel, il faut attirer l’attention sur la grande valeur des oeuvres folkloriques de la rйgion. Dans certains villages des rйgions de Gomel et de Moguilev les habitants ont gardй leur culture de langage extraordinairement vivante, car aujourd’hui on peut les entendre chanter leurs anciennes chansons rituelles et de vie. Il est йvident que l’exceptionnel folklore des rйgions de Gomel et de Moguilev doit кtre mйmorisй dans des documents. De l’avis des experts du Conseil international des monuments et des cites historiques, il est nйcessaire de crйer des archives nationales pour la conservation et l’йtude de ce folklore, il est aussi nйcessaire de crйer un service spйcial dans les musйes biйlorusses. Le folklore a aussi besoin d’une protection juridique correspondante.

D’ailleurs, en collaboration avec les instituts de la linguistique, de la critique d’art, ethnographique et du folklore l’Acadйmie Nationale des Sciences du Bйlarus rйalisent un programme d’йtude de l’hйritage folklorique et ethnographique, ainsi que des йtudes sur les particularitйs de la langue et de la culture spirituelle de la population dans la rйgion de Polessie. Suite aux expйditions ethnographiques et linguistiques on a prйpare pour la publication des milliers d’oeuvres d’art national, on a aussi trouvй plus d’une centaine de groupes folkloriques, on a aussi publiй un recueil de travaux scientifiques “Comment s’expriment les gens de Tchernobyl”.

Grace aux expйditions archйologiques on a fait des йtudes dans les districts de Bykhov, Kostukovitchi, Klimovitchi, Slavgorod et Krasnopolski de la rйgion de Moguilev. On a rйvиlй 362 monuments datant de la pйriode nйolithique, de l’иre du bronze et du fer et de l’йpoque du fйodalisme (des stationnements, bourgs, villes, sйpulcres et tertres), ainsi ont йtй retrouvйs des dizaines de monuments non enregistrйs dans le registre officiel d’Etat. A l’heure actuelle on fait des travaux de prйvention contre la destruction possible de ces monuments lors de plantations d’arbres, d’activitйs agricoles, de construction et autres activitйs.

Dans la rйgion de Gomel on a йtudiй les monuments d’architecture en bois du XIX siиcle et on a crйй des projets de restauration. On a dйjа fait beaucoup, cependant pour les scientifiques et les experts il reste toujours un йnorme travail de prйservation de cet hйritage historique et culturel de la rйgion de Polessie dans toute son unitй. Ainsi, par exemple, les monuments architecturaux du village de Miloslavitchi et du village de Zabychanie du district de Klimovitchi demandent une restauration urgente, idem pour le village de Borisovchina du district de Khoпniki, pour le chвteau et la synagogue dans la ville de Bykhov, le chвteau et le parc de la ville de Narovlia etc.

En un mot, le vingtiиme anniversaire de l’accident de Tchernobyl et la Confйrence internationale, consacrйe а ce fait, doivent servir de prйtexte pour attirer l’attention de la communautй internationale aux problиmes de la protection des valeurs uniques historiques et culturelles de la rйgion Polessie.

Elena Digilevitch
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?