La virtueuse Uka

Au Bйlarus j’ai йtй impressionnйe par la quantitй immense de danseuses, qui aiment vraiment ce qu’elles font
Pour nous le Japon ne s’associe pas du tout au ballet classique. De tous les arts japonais on connait plutфt le thйвtre du Kabuki ou Bouto-danse. Mais imaginer une Japonaise dans le costume du cygne mourant, c’est trиs exotique. Pour recevoir des sensations aiguлs ou peut-кtre les amateurs de ballet а Minsk sont vraiment trиs instruits, mais pendant les tournйes de la danseuse du ballet japonais Uka Miake la salle du Palais de la Rйpublique a rйuni deux mille spectateurs. Une laurйate des concours internationaux, une soliste du thйвtre “Тоyota City Ballet” a exйcutй le rфle principale dans deux spectacles avec la troupe biйlorusse de Valentine Elizariev “Don Quichotte” et “Giselle”. Dans les couloirs les vrais admirateurs du ballet encore aujourd’hui parlent de la maоtrise йlйgante de Miake dans le rфle de Kitri et de sa technique virtuose dans “Giselle”.

J’ai eu une rencontre avec cette danseuse de ballet du Japon le matin aprиs le dernier spectacle, dans un hфtel “Bйlarus”. Uka йtait calme, fatiguйe, mais heureuse sans aucune doute, sur les jugements enthousiasmйs du public et les applaudissements qui ont rйchauffй la belle orientale dans notre triste capitale d’automne.

— Uka, il y a quelques annйes vous avez eu un stage dans l’Acadйmie de ballet russe Vaganov а Saint-Pйtersbourg. Est-ce que l’йcole biйlorusse d’Elizariev et l’йcole pйtersbourgien se distinguent?

— En principe, non. D’aprиs ce que j’ai vu le thйвtre biйlorusse utilise aussi la mйthode de danse classique de Vaganov. Plusieurs danseurs biйlorusses ont fini l’Acadйmie pйtersbourgienne. Mкme Mr. Elizariev a fini le conservatoire de Lйningrad. Donc, la chorйgraphie biйlorusse est trиs proche de celle que j’ai due apprendre а Saint-Pйtersbourg.

— Vous parlez bien russe.

— Je parle mal. C’est pourquoi dans mes voyages dans les pays slaves je suis toujours accompagnйe d’un interprиte. Mais а vrai dire je comprend 80 pour-cents de ce que l’on me dit en langue russe.

— Quel est le partenaire а Minsk que vous prйfйrez? En regardant votre danse avec Kostia Kouznetsov dans le ballet “Don Quichotte”, j’ai eu l’impression que vous avez une vraie aspiration et mкme un “essor” йmotionnel, est-ce vrai?

— C’est une question difficile. Avec qui il йtait plus facil de danser pour moi? Les oeuvres de “Giselle” et “Don Quichotte” sont trиs diffйrentes d’aprиs leurs caractиres. Je constate que Valentine Elizariev est un metteur en scиne trиs talentueux,qui a choisi parfaitement des partenaires vraiment professionnels pour les spectacles. Kouznetsov est une personne gaie avec un caractиre doux, c’est pourquoi dans le spectacle “Don Quichotte” pour le rфle de Basil il correspond mieux que personne d’autre. Igor Artamonov, au contraire, est un artiste sйrieux, qui convient plus d’aprиs son esprit pour le spectacle “Giselle”. Si ces danseurs s’echangaient leur rфle, probablement, que les spectacles n’auraient pas lieu. Comme ils sont parfaitement choisis pour leurs rфles, c’йtait facile de travailler avec eux pour moi.

— Qu’est-ce que pense Elizariev de votre danse?

— Aprиs le spectacle “Don Quichotte” il est venu me voir et il m’a louй. Mais honnкtement je n’ai pas entendu son jugement dйtaillй, car il est parti pour l’Italie juste au milieu de ma tournй.

— A moi personnellement Valentin Nikolaevitch a dit que vous vous кtes produits parfaitement, en plus les salles combles ont justifiй entiиrement ses attentes. Merci а vous, Uka, pour les belles soirйes de ballet. А propos, comment est-ce qu’on vous a acceilli ici, qu’est-ce qu’on vous a prйparй pour vous amuser? Est-ce vous avez aimй la ville de Minsk?

— Ma visite a йtй vraiment bien organisйe, elle a йtй prise trиs au sйrieux. J’ai eu beaucoup d’aide, et, а mon avis, tout йtait organisй а un niveau йlevй, j’ai pas constatй d’erreurs sйrieuses dans l’organisation de mon sйjour.

— Eh la ville elle-mкme ? Les excursions ? Qu’en avez-vous gardй comme impressions?

— Vous devez comprendre, avant le spectacle on n’a pas beaucoup de temps libre, car il y a beaucoup de rйpйtitions. Mais j’ai visitй le cirque de Minsk et j’ai vu la prйsentation des frиres Zapachnyп. J’ai beaucoup aimй. Chaque jour je me promenais du cфtй de l’hфtel, ici il y a des endroits merveilleux au bord de Nemiga. J’avoue que Minsk et votre thйвtre de ballet m’ont beaucoup plu et je veux revenir а Minsk.

— Mes amis japonais disent que les souchis а Minsk ne sont pas assez savoureux. Qu’est-ce que vous en pensez?

— Moi, je mangeais les dranikis, les crкpes, le borchtch, la cuisine biйlorusse est trиs bonne.

— Vous ne faites pas de rйgime pour garder la ligne?

— Dйjа а Saint-Pйtersbourg pendant mon stage, je me suis habituйe а la cuisine slave et je mange sans problиmes. Je ne me met pas d’interdiction dans la nourriture, car pendant les rйpйtitions et les spectacles les danseuses de ballet dйpensent beaucoup d’йnergie. Certes, je contrфle mon poids et s’il y a quelque chose qui ne va pas dans ma figure, je limite simplement un peu ma ration pendant la journйe.

— On dit que les thйвtres de ballet sont pleins d’intrigues. Vous n’avez pas senti de la jalousie de la part des danseuses biйlorusses а cause de vos rфles prinicpaux?

— D’abord, je ne dansais que dans deux spectacles. L’impression que j’ai eu que toutes les jeunes filles ont eu de chauds raports vis-а-vis de moi. Elles m’aidaient et elles me soutenaient. Mais je pense que parmi elles il y avait celles qui devaient se poser la question suivante: “Pourquoi est-elle arrivйe du Japon et qu’elle danse dans “Giselle”?”. А mon avis, c’est une rйaction naturelle dans un thйвtre а l’arrivйe de vedettes d’un autre pays.

— Moi, j’ai beaucoup aimй l’intervantion de jeunes filles biйlorusses dans le ballet “Don Quichotte” et j’ai pensй: “Est-ce vrai que les danseuses de Saint-Pйtersbourg peuvent danser mieux? Est-ce possible?”

— Au Bйlarus j’ai йtй impressionnйe par la quantitй immense de danseuses, qui aiment vraiment ce qu’elles font. Elles dansent 20 spectacles par mois et toutes les artistes, mкme les principales, le lendemain aprиs le spectacle viennent pour les rйpйtitions. Cela m’a beaucoup plu. Au Japon les danseuses principales de ballet se permettent d’avoir un jour libre aprиs le spectacle. En ce qui concerne le niveau de la danse, Saint-Pйtersbourg est, bien sыr, la patrie du ballet classique, mais je suis d’accord avec vous que le niveau de danse pйtersbourgien et biйlorusse sont presque identique.

— J’ai lu que dans les projets de votre thйвtre “Тоyota City Ballet” il est envisagй la crйation d’une troupe de ballet japonais national. Honnкtement je ne sais rien de la danse nationale classique du Japon.

— “Тоyota City Ballet” est une jeune troupe de ballet. Chaque annйe nous rajoutons dans notre rйpertoire un spectacle. C’est-а-dire, nous mettons en scиne des spectacles classiques selon la mйthode de Vaganov. J’aurais due descendre а Minsk en septembre, mais je n’ai pas pu, car nous avions les rйpйtitions d’un nouveau ballet “La Belle au bois dormant”. Rйcemment l’Association des artistes de Saint-Pйtersbourg nous a confйrй le titre de troupe du nom Tchaпkovskiп. Tous nos professeurs viennent de “Mariinka”, de l’йcoles Vaganov, donc, nous avons la chorйgraphie et la mйthode d’enseignement vraiment russe. Mais notre chef d’art reflйchie sur l’idйe d’une crйation d’un ballet national du Japon. Pour l’instant ce n’est qu’une idйe...

Victoria Popova
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?