CONJONCTURE D’UNE TRISTE EXPЙRIENCE

Les scientifiques de Gomel constatent une augmentation d’intйrкt par le milieu scienctifique mondial pour Tchernobyl
Le 26 avril est la date du 20-iиme anniversaire de l’accident de la centrale nuclйaire de Tchernobyl. Pendant ces longues annйes des centaines de milliers de personnes au Bйlarus, en Ukraine et en Russie ont йtй obligйes de subir les consйquence de cette explosion. En mкme temps, on entend de plus en plus souvent: “On commence а oublier Tchernobyl”. Il est facile de trouver des arguments pour cette tendance: les nouveaux accidents, que le monde subit, йloignent l’accident, qui a eu lieu il y a 20 ans а un deuxiиme plan.

Il y a aussi une autre tendance, qui se manifeste vivement pendant la prйparation de la confйrence internationale “Tchernobyl 20 ans aprиs”. Si les aspects humanitaires de cet accident ont perdu leur actualitй, la zone de l’accident chaque annйe provoque de plus en plus d’intйrкt pour les scientifiques de diffйrents pays.

La confйrence se passera du 19 au 21 avril а Minsk et Gomel.

Le choix de ces villes a une explication. “Grвce” а l’accident de 1986, la rйgion de Gomel aujourd’hui est un polygone scientifique unique, qui n’a pas d’analogue au monde. Dans la rйgion on a concentrй toutes les ressources intellectuelles et technologiques permettant d’йtudier, de pronostiquer et de surmonter les consйquences de la contamination par radiation.
Les scientifiques biйlorusses ont beaucoup а dire, surtout que l’intйrкt pour leurs йlaborations est assez grand. Le directeur de l’Institut de la radiologie Vladimir Ageets croit, que la demande pour ces йtudes va augmenter.

— Que nous le voulions ou non, les technologies nuclйaires se dйveloppent. Dans un manque de ressources naturelles, l’humanitй de plus en plus souvent s’adresse а l’йnergйtique atomique. L’exemple, dans un pays comme la France existe 60 centrales nuclйaires. Personne n’a d’assurance contre les accidents techniques et naturels, contre le terrorisme ou les guerres…

La direction principale de l’activitй de l’Institut de recherches scientifiques de la radiologie est la rйhabilitation des terres contaminйes. Dans cette direction l’institut a obtenu de grands succиs.

­— “Aujourd’hui nous pouvons prйdire le niveau de contamination de pratiquement toutes les cultures, avant qu’elles ne soient plantйes dans un champ”, dit Vladimir Ageets.

Grвce aux йlaborations des scientifiques de Gomel, les entreprises agraires se trouvant dans la proximitй directe de la centrale nuclйaire de Tchernobyl ont appris а avoir une production propre d’une haute rentabilitй.

Un autre aspect important du problиme de Tchernobyl, qui sera abordй а la confйrence, sont les consйquences а long terme de Tchernobyl. Le chef de l’Institut de recherches scientifiques de la radiobiologie Eugeny Konoplia attire notre attention sur de nouvelles circonstances, qui peuvent complйter notre connaissances sur les consйquences de l’accident. Parmi ces circonstances se trouvent la dйsagrйgation des particules combustibles, l’augmentation de la capacitй migratoire du strontium et des йlйments de transuranium, la tranformation du plutonium-241 en amйricium-241, qui a commencй а apparaоtre dans les rйcents essais. On suppose que l’augmentation du contenu de ce nouveau йlйment toxique sera mobile jusqu’en 2056. L’acadйmicien Eugeny Konoplia a remarquй, que ce fait n’est pas un prйtexte de panique, cependant, en planifiant pour la suite les activitйs de rйhabilitation des sols, il faudra prendre en compte “le nouveau facteur de l’amйricium”.

Les discussions sur les consйquences mйdicales, sociales et psychologiques de l’accident de Tchernobyl auront lieu dans le Centre rйpublicain scientifique de mйdecine pratique de radiation et d’йcologie des personnes.

Le directeur du centre Elйonora Kapitonova a remarquй aussi l’augmentation de l’intйrкt pour Tchernobyl, mais elle croit, que cela est liй non seulement au 20-iиme anniversaire de l’accident. Mais aussi parce que le mois avant la confйrence a йtй rempli jusqu’а la derniиre minute pour Elйonora Kapitonova par les entretiens avec la dйlйgation du Japon, ensuite le groupe de tournage de film d’Allemagne, aprиs les Amйricains etc, etc… Les mйdecins de Gomel ont beaucoup de choses а dire et а montrer а leurs collиgues. Les donnйes du Bйlarus, de la Russie et de l’Ukraine de leurs йtudes mйdicales communes et sociologiques seront prйsentйes lors d’exposйs scientifiques а la confйrence internationale “Tchernobyl 20 ans aprиs”.

Andreп Novikov
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?