Une йquipe sincиre, un joli jeu

L’йquipe nationale de hockey a laissй les meilleures impressions
Le championnat qui a eu lieu a Riga portait le caractиre contradictoire, extraordinaire, c’est pourquoi a provoquй un grand intйrкt. Si les souvenirs d’autres supporters et d’autres йquipes ne sont pas trиs joyeux, pour le Bйlarus ce championnat est devenu remarquable et, dans une certaine mesure, historique.

Les Biйlorusses sont devenus favoris du public dиs les premiers journйes du championnat. Il y en a plusieurs raisons. Premiиrement, l’йquipe a obtenu la meilleure performance dans son histoire s’йtant classйe sixiиme et ayant dйpassй les йquipes les plus prestigieuses, celles des Etats-Unis et de la Slovakie. Les Biйlorusses ont manifestй le hockey tel qu’il est aujourd’hui ayant battu les Slovaques, les Ukrainiens (9:1) et l’йquipe de Kawakhstan. Mais ce n’est pas la raison principale pour laquelle le Bйlarus a йtй remarquй par le grand monde du hockey. Les spйcialistes ont unanimement reconnu l’equipe de Glan Hanlon comme le collectif le plus sincиre et le plus jovial du trournoi...

Le spйcialiste canadien Glan Hanlon, tout en restant l’entraоneur du club de la NHL “Washington Capitals”, travaille avec l’йquipe biйlorusse dйjа pendant la deuxiиme saison. En 2005, pendant le lockout dans la plus forte ligue du monde, Hanlon a acceptй l’invitation de la Fйdйration biйlorusse de hockey et est arrivй dans un pays entiиrement inconnu pour lui. A l’arrivйe, il s’est mis tout de suite au travail dont les fruits le monde entier a vu а Riga.

Hanlon s’est montrй non seulement comme un entraоneur trиs qualifiй, mais aussi comme un psychologue sans йgal. En un temps trиs court il a su inculquer а l’йquipe le goыt de la victoire, l’a fait croire а ses forces, a enlevй son complexe d’infйrioritй. Le travail de “l’oncle Glan”, comme les supporters biйlorusses l’avaient baptisй, a йtй bien intйressant а suivre pendant le championnat du monde. Possйdant une charisme йnorme, Hanlon a su se faire aimer de tout le monde. Ses confйrences de presse ressemblaient а un thйвtre oщ les spectateurs, les bouches bйes, saisissaient les mots d’un seul acteur. Hanlon a apportй au hockey biйlorusse non seulement du coloris canadien, mais aussi son professionnalisme accumulй pendant des annйes. Le hockey n’a pas de riens, et toute l’йquipe s’est armйe de ce postulat.

L’йtat-major des entraоneurs de l’йquipe biйlorusse йtait un des plus uni et puissant au tournoi. Hanlon a invitй son vieil ami et collaborateur, son compatriote Shone Simpson, qui avait travaillй longtemps en Suisse, ainsi que le spйcialiste de hautes technologies Todd Woodkroft. Le groupe vйhiculant entre les joueurs et leur entraоneur a йtй composй des hockeyeurs reconnus du passй rйcent, Vladimir Tsyplakov et Edouard Zankovets. Ils sont encore nouveaux dans le mйtier d’entraоneur, mais leur maоtres leur ont beaucoup appris pendant l’annйe passйe. Cette unification des entraоneurs constitue la premiиre cause de la rйussite de l’йquipe.

La deuxiиme cause dйcoule de la premiиre, puisque les entraоneurs avaient formй l’йquipe а l’image d’eux-mкmes. Cet approche un peu йtrange au premier abord a apportй des rйsultats spectaculaires. On sйlectionnait les candidats en s’appuyant sur les schйmas tactiques dйterminйes, mais on attachait aussi une grande importance aux qualitйs personnelles. On a eu comme rйsultat un vrai monotithe. Les hockeyeurs ont soutenu le slogan proposй par Hanlon dont le texte est simple: “Il faut entrer dans l’histoire. Ici et maintenant.” Les mots de ce slogan йtaient sur les maillots de chaque joueur et ont pйnйtrй dans leurs coeurs. Et, bien qu’а Riga l’йquipe du Bйlarus n’ait pas eu ses leaders reconnus, Rouslan Saley, Alexey Kalujny, Konstantin Koltsov, elle n’a pas senti le manque de ses stars. D’aprиs les journalistes, le meilleur gardien de but du tournoi a йtй Andrey Mйsin, “la fusйe biйlorusse” Mikhail Grabovski, le seul reprйsentant du NHL de l’йquipe Andrey Kostitsyn. Le monde entier admirait leur jeux. Ce championnat a aussi dйcouvert de nouveaux noms, tels que Serguey Zadйlйnov, Dimitri Melechko, Vladimir Dйnissov, Victor Kostutchenok... Ces joueurs devraient consacrer encore plusieurs annйes au hockey mondial en faisant tout leur possible pour qu’il soit encore plus aigu.

Le prix du jeu honnкte, toujours sans condition, a йtй dйcernй a l’йquipe biйlorusse. Pendant le dernier match avec la Suisse l’йquipe de Hanlon aurait pu consentir mкme а la partie nulle. Ce rйsultat aurait pu satisfaire les Suisses, puisqu’il leur donnait la possibilitй de continuer leur jeu dans le stade de play-off, en laissant en marge les Slovaques. Donc, tout le monde йtait sыr que les йquipes joueraient pour “йtablir la paix”. Le bruit courait que les reprйsentants de la Suisse avaient suggйrй cette idйe а l’йquipe biйlorusse, mais celle-ci ne l’avait pas acceptй. “Nous n’avons mкme pas acceptй а examiner une telle variante, a dit Hanlon aprиs le jeu. — Les joueurs dans leur eprit ont l’idйe de jouer seulement pour gagner, et je n’ai pas l’intention de briser cette psychologie, ce serait un crime...”

L’йquipe nationale du Bйlarus a inscrit dans ses chroniques une nouvelle ligne. jamais notre йquipe n’avait jouй si beau. Saura-t-elle amйliorer sa performance l’annйe prochaine? Les entraоneurs y croient. Les supporters biйlorusses aussi.
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?