Une Intellectualitй Alliйe

“ Smorgon est le bourg de la province de Vilnia, du district de Ochmiany, compte 8908 habitants, 49 tanneries, 2 distilleries. Depuis longtemps а Smorgon il y avait une йcole pour le dressage des ours, fondйe par le grand-duc Radzivil… ”
Cette information est tirйe de l’encyclopйdie lйgendaire de Brokgauz et Efron. Actuellement Smorgon est un des chefs-lieux typiquement biйlorusse qui s’йtend et se dйveloppe. Sur la voie ferrйe Vilnious — Molodetchno il y a une gare. Il y a des usines, des entreprises de construction. Et, bien sыr, des curiositйs. Donc, faisons une excursion а travers les rues de Smorgon, faisons connaissance avec ces rues et essayons de comprendre par quoi Smorgon se distingue des autres grandes et petites villes du pays.

Toute rue ouvrira un fragment des traits de ville si examiner attentivement ses lignes. Et mкme ces larges avenues sur lesquelles se sont installйes de grandes entreprises industrielles c’est dйjа l’histoire. Comme on le sait, ce sont des gens qui la font. C’est pourquoi avant tout faisons connaissance avec les originaires de la ville et de la rйgion, dont Smorgon est fier. Alexeп Mikhaпlovitch Petkevitch, savant de Grodno, recueillait instamment et obstinйment leurs noms au cours des dйcennies pour l’encyclopйdie rйgionale personnifiйe. Je lui demande de raconter les cйlйbritйs locales:

— Des savants, des йcrivains, des sportifs, des peintres et des compositeurs obtenaient et obtiennent la gloire pour Smorgon non seulement au Bйlarus, en Russie, en Pologne et en Europe, mais aussi en Amйrique latine et sur d’autres continents ... Et actuellement Piotr Alkhimovitch, йlиve du compositeur Bogatyriov qui a йcrit la musique pour la dizaine de films du studio “ Belarusfilm ”, travaille au Mexique. Le peintre Kazimir Bakhmatovitch est nй en 1808 а Dobrovliany. Yan Roustem lui-mкme apprenait а l’enfant paysan а dessiner а l’Universitй de Vilnious. Le compositeur et le chef d’orchestre Mйtchislav Karlovitch est nй а Vichnйvo.

En 1937 Moпsej Koulbak, poиte juif, prosateur, dramaturge et interprиte, originaire de Smorgon a йtй frappй d’une sanction. Des Minskois plus вgйs se rappellent sans doute le soliste du thйвtre d’opйra et de ballet Nikolaj Lazarev. Il est aussi notre compatriote. Smorgon est la patrie du poиte Vladimir Neklayev qui a composй beaucoup de chansons en l’honneur du pays natal.

Alors si nous rйunissons les noms de tous les compatriotes cйlиbres, nous aurons le rйcit le plus captivant а travers leurs destins non seulement sur Smorgon, mais aussi sur des autres villes et endroits.

Le trait typiquement de Smorgon est la largeur “ de la nature de ville ”. Alliйe а la culture, а l’intellectualitй des citadins elle faisait de l’endroit le centre de plusieurs faits signifiants de toute la rйgion. А la fin du XVIe siиcle le maоtre suivant de “ la cour de Smorgon ” y a construit la manufacture de papier (la papeterie — “ papernia ”) oщ on fabriquait du papier avec le filigrane et le blason des Zйnovitch.

L’aspiration а la formation, au travail civilisateur est une curiositй originale de Smorgon. Yakoub Markous, imprimeur du XVIe siиcle avait ouvert une йcole calviniste dans un temple de Smorgon oщ on enseignait aux enfants la thйologie, le grec ancien, le polonais, le latin, le biйlorusse, les mathйmatiques, la rhйtorique, l’histoire, la poйsie antique et les autres sciences. Krichtof Zйnovitch lui-mкme passait pour un grand bibliophile. Il avait йcrit le traitй sur les chamailleries politiques et celles de vie entre le voпvode de Vilnia Krichtof Radzivil et l’йconome de Vilnia Jйronim Khadkйvitch selon les documents de sa collection et les observations personnelles. En 1609 Zйnovitch avait accueilli а Smorgon le roi polonais et le grand-duc lithuanien Giguimonte III.

L’histoire se rappelle des autres projets originaux а Smorgon. Par exemple, l’йcole susmentionnйe soi-disant “ L’acadйmie des ours ” oщ les Radzivil avaient fondй le mйtier de dresseurs d’ours. Ce mйtier existait du XVIIe au dйbut du XIXe siиcle. Mкme le roi suйdois Charles XII et celui polonais Stanislav Lйchtchinski faisaient connaissance avec les ours de Smorgon en fйvrier 1708. On dressait des ours а quelques reprises. D’abord on leur apprenait а danser, ensuite а saluer, а se dresser sur leurs pattes de derriиre.

Le dйbut du XXe siиcle a apportй de grands essais а la rйgion de Smorgon.

— La premiиre guerre mondiale est un sceau particulier pour Smorgon, — fait part de ses rйflexions le vice-prйsident de la mairie de Smorgon Svetlana Chmyga. — On peut mкme dire que l’attaque de gaz entreprise par les Allemands sur le secteur de front de Smorgon est devenue le prйcurseur d’autres multiples accidents mondiaux. Je pense qu’а l’exposition de musйe que nous allons ouvrir nous raconterons cette tragйdie...

Il y a quelques annйes on a crйй dans la ville “ Le Centre de guerre et d’histoire ”. Son organisateur est le colonel de rйserve Vladimir Ligouta. Il a beaucoup voyagй а Moscou, а Saint-Pйtersbourg, a fouillй les archives russes pour ressusciter tout le tableau des йvйnements de la Premiиre guerre mondiale а Smorgon et а ses alentours. Et le service urbain architectural vient d’organiser le concours de la crйation de l’ensemble de parc en mйmoire de hйros et de victimes de la guerre. Ainsi, dans la ville il y aura de nouveaux monuments et un nouveau parc.

Ales Karlovski.
Les cartes postales de la collection
de Vladimir Likhodedov
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости