Lida au cours des siиcles

Lida n'est jamais devenue un simple bourg, mкme а l’йpoque, oщ il ne rйsidaient que 770 habitants (en 1817) et a toujours gardйe une position а part, qui la distinguйe des autres petites villes provinciales
Of the town of one’s childhood one can talk endlessly. And everyone will be right if imparts his inimitable past. But only archive documents and monuments will be incontestable... The long and the short of it, all that is usually called history. Today this particular historical essay about Lida can add to the collection of the column “In search of the lost”.
This town arose the same year as Vilno.

Sur la ville de son enfance on peut parler infiniment. En parlant du passй exceptionnel de sa ville, on a toujours raison. Mais ce ne sont que les documents d`archives et les monuments qui sont une vйritй incontestable... C’est cela qu’on appelle l’histoire. Aujourd`hui le rйcit historique de la ville de Lida complйtera la collection de la rubrique "A la recherche des valeurs perdues".

Cette ville est apparue en mкme temps que la ville de Vilno.

En 1323 le grand prince lithuanien et russe Guйdйmin a ordonnй d`йriger une forteresse en pierre dans les bois bordant le Niйmen et sur les marais divisant les territoires slaves et baltiques. La construction de la premiиre forteresse de la Grande Principautй Lithuanienne a йtй terminйe au bout de 5 ans de traveaux. А cфtй de cette immense construction en pierre sur un territoire coincй entre les vallйes marйcageuses de deux fleuves Kamenka et Lideyka il y avait une ville. La ville a reзu le joli nom fйminin du mots baltique “lida” qui signifie “clairiиre forrestiиre” car Lida est une clairiиre sur le fleuve.

Lida s`est installйe sur une surface plane sans collines en йtant depuis des siиcles (1566) le centre du district et de la rйgion gйographiquement bien limitй. Il est intйressant de voir que la ville n’a jamais pu devenir une ville а signification gouvernementale, comme cela est arrivй а Novogroudok et Slonyme, la ville est toujours restйe la deuxiиme ville de l`unitй administrative oщ elle a йtй inclue, que ce soit le voпvodat Vilenskoyй, la province de Grodno ou le domaine de Baranovitchi.

D`autre part Lida n`est jamais devenue un simple bourg, mкme а l’йpoque, oщ il ne rйsidaient que 770 habitants (en 1817) et a toujours gardйe une position а part, qui la distinguйe des autres petites villes provinciales.
Les meilleures annйes de Lida ont йtй au XIV-XVI siиcles. A cette йpoque la ville faisait partie des cinq meilleures villes de la Grande Principautй Lithuanienne. Parmi ses possesseurs il y a eu de grands princes Guйdйmin, Keistut, Olgerd, Yagaпlo, Vitovt et le prince Koribut. Devant les murs du chвteau on rassemblait des gent pour aller gagner la bataille de Kletskya et plus tard l’йtendart de Lida a aussi pris part а la bataille de Grunvaldskaya.

Au bord de la riviиre Lideyka a vecu pendant deux ans Tokhtamych, le cruel khan de la Horde d`or, qui a entrepris l’invasion de Moscou а laquelle a йtй donnй son nom. En revenant а l’histoire de Lida, il faut dire que l’endroit oщ vivait Tokhtamych a portй le nom de “Cour de Tokhtamych” pendant cinq siиcles. Parmi les starostes (reprйsentant йlu par une communautй urbaine) de Lida il y a eu Ach-Guireп, le fondateur du khanat de Crimйe (pays sous juridiction d’un khan), et Yury Ilinitch, constructeur du chвteau de Mir. Le 17 septembre 1590 Lida a reзu le droit de Magdebourg et le droit d’avoir ses armes.

On peut dire, que Lida йtait une sorte d’hфtel au bord d’un chemin, car ici les gents pouvaient se reposer, manger et passer une nuit avant de repartir plus loin а Vilno, Grodno, Cracovie, Varsovie, Moscou ou Saint-Pйtersbourg. Ici s’arrкtaient les grands princes lithuaniens et les rois de Retch Pospolitaya, les empйreurs russes Pavel I, Alexandre I et Nikolaп II, le commandant du Retch Pospolitaya Yusef Pilsoudsky, les rйvolutionnaires Dzerjinskiп, Trotskiп, Markhlevskiп et de nombreux voyageurs cйlиbres.

Depuis la deuxiиme moitiй du XIX siиcle Lida dйveloppe intensement l`industrie, ce qui a йtй favorisй par le passage du chemin de fer Vilno-Louninets en 1884. La ville a commencй а s’agrandir en surface et de part le nombre de sa population. La grande partie des industries de Lida sont apparues а la fin du XIX et au dйbut du XX siиcles. Les juifs ont crйй des brasseries (Poupko, Papirmeister), des manufactures de tabac (Vilentchik, Roubinovitch), une usine de fonte (Chapiro) et une imprimerie (Zeldovitch). Les habitants de Lida ont fondй des dizaines d’usines et de fabriques, ont ouvert des centaines d’entreprises et йtablissements commerciaux: magasins, restaurants, cafйs, brasseries, hфtels, ateliers. А Lida sont nйs Pierre Semenovitch Kogan, prйsident de l`Acadйmie Russe des sciences de critique d`art, l`acadйmicien Arcadiп Migdal, le compositeur Konstantin Gorskiп, l`йcrivain, poиte et interprиte Chmuel Leiba Gordon, les professeurs des universitйs amйricaines Stephan Varshavskiп et Garri Polak.

Dans l`histoire de la ville il y a eu aussi des dates tragiques, ex. le 7 octobre 1891 l’incendie qui a pratiquement ravagй la partie centrale de la ville de nuit, environs 400 maisons d`habitation et 600 bвtiments d`exploitation, y compris l`Hфtel de ville. Cet incendie a supprimй entiиrement une partie de la ville avec ses constructions d’habitation. Tout le domaine Nord-Ouest recuilli de l’argent pour aider les victimes de l’incendie. Grвce а cela pendant la premiиre dйcennie du XX siиcle la partie centrale de la ville a йtй rebвtie avec d’йlйgants bвtiments de deux йtages en brique ayant des faзades avec de riches ornements.

Paradoxalement au XX siиcle Lida a changй 9 fois de pouvoir et de langue officielle. Les changements ont commencй en 1915, quand la ville a йtй occupйe par les troupes de kaiser et se sont achevйs en 1991, quand le Bйlarus a reзu son indйpendance.

La Deuxiиme guerre mondiale a aussi laissй ses traces. Lors des bombardements du 22-23 juin 1941 ont йtй dйtruits la place Rynothcnaya, la cour Chkolniп, la synagogue, les pharmacies, les magasins, les hфtels, les restaurants et les bвtiments d’habitation. Des rues entiиres se sont transformйes en ruines... La Libйration est venue le 8 juillet 1944.

Aujourd’hui en l`honneur des combattants, des partisants et des militants clandestins tombйs pendant la Grande guerre Nationale, sont йrigйs des monuments, il a йtй crйй le Kourgan d`Immortalitй et plusieurs rues portent aujourd’hui les noms des hйros. Dans les endroits de fusillades on a йrigй des monuments de commйmoration.

Dans les annйes d`aprиs-guerre une grande partie des citadins a dйmйnagй en Pologne. Il y avait parmi eux Pola Raksa, futur vedette et symbole de la beautй de Pologne dans les annйes 70, et qui a jouй le rфle de la bien-aimйe de Janek dans le cйlиbre feuilleton “Quatre tankistes et un chien”.
А l’heure actuelle la ville compte 290 rues et 65 ruelles. Depuis 10 ans la population compte 100 mille habitants.

Des anciens siиcles se sont gardйs trois remarquables monuments historiques — le chвteau du XIV siиcle, l`йglise catholique Krestovozdvijensky de style baroque du XVIII siиcle et la cathйdrale classique Sviato-Mikhailovskiп du XIX siиcle. On a aussi gardй quelques intйressants point de vue architectural de bвtiments du style nйo-classicisme russe et constructivisme, les cimetiиres catholiques et orthodoxes avec de jolis stells. Grвce а l’argent recueillis par les citadins de la ville sont йrigйs les monuments d’Adam Mitskevitch et de Fransisk Skoryna. Sur la place prиs du chвteau on envisage d’йriger une statue equestre du fondateur de la ville le grand prince Guйdйmin.

Mais l`histoire de la ville ne s’arrкtera pas lа...

Valery Slivkine

Les cartes postales de la collection de Vladimir Likhodedov
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?