L’amitiй a vaincu!

Le VIe festival des cultures nationales du Bйlarus а Grodno
Croyez-moi si vous voulez, mais en me promenant а travers les rues de Grodno au temps du forum j’ai appris plus d’information sur les traditions et la culture de dizaines de peuples que pendant mes missions а l’йtranger. Et ce n’est pas йtonnant parce que la fкte a rйuni des reprйsentants de 25 diasporas. Plusieurs hфtes du festival arrivent rйguliиrement а Grodno. Il y a 12 ans ils avaient йtй gagnйs par la gaietй internationale. Mais cette fois-ci il y avait des dйbutants. Parmi eux — Zhanna Bassova, une Franзaise de la rйgion de Gomel du Bйlarus.

— L’histoire de migration de mes ancкtres au Bйlarus n’est pas si ancienne. Elle ne se rapporte pas aux temps de Napolйon, — l’interlocutrice s’est dйpкchйe de prйvenir mes suppositions. — Mon trisaпeul s’est passionnй pour les idйes du communisme et aprиs la victoire de la Rйvolution d’octobre il est arrivй au Bйlarus pour aider а construire un nouvel йtat socialiste. J’avoue que je n’ai pas encore visitй la patrie des mes ancкtres. J’apprenais le franзais seulement а l’йcole, des traditions de mes aпeuls — en lisant des livres. Mais tout est а l’avenir !

Le participant le plus expйrimentй d’une fкte de Grodno est un groupe de danse de l’Association biйlorusse des Corйens. Marina Doubko-Pak, le chef d’une dйlйgation, estime qu’au Bйlarus il est trиs facile de conserver un trait essentiel d’une personne orientale– celui de l’impassibilitй : “ Des Corйens sont arrivйs au Bйlarus il n’y a pas longtemps. Nos parents y йtaient venus en quкte de la meilleure terre parce qu’on les avait fait dйmйnager dans l’оle de Sakhaline aprиs la guerre entre les Russes et les Japonais. Nous habitons loin de notre patrie historique Nous nous marions avec des Biйlorusses. Nos enfants oublient leur langue maternelle. Mais une tranquillitй et une obйissance des Corйens sont gardйes dans notre mentalitй parce que nous vivons entourйs de gens tranquilles, raisonnables et respectueux des lois. Nous restons les mкmes ”.

Les reprйsentants des peuples soufferts de la gйnocide ont aussi participй а cette fкte. Un tsigane Kazimir Kaspйrovitch ne peut pas se rappeler sans pleurer sa mиre йchappйe а la mort par miracle aprиs la fusillade de tout le campement de tsiganes par des nazis : “ Tout зa s’йtait passй prиs d’Oschmiany. Des fascistes avaient tuй tout le monde — des hommes, des vieillards, des femmes et des enfants. Ma mиre avait 12 ans alors. Elle avait йtй blessйe, mais des soldats l’avaient comptйe morte. Quand des fascistes йtaient partis, des paysans biйlorusses sont accourus vers le lieu d’exйcution en espйrant y trouver quelqu’un vivant. Ils ont trouvй ma mиre ... On l’avait sauvйe et adoptйe. Maintenant elle a 76 ans. J’ai une grande reconnaissance dans mon вme envers le peuple biйlorusse et une aversion pour la guerre ”.

... On a donnй un grand prix du festival au gagnant d’un concours de jeunes chanteurs des chansons d’estrade nationale. C’йtait Valйrij Avanisian, le reprйsentant d’une diaspora armйnienne, le maоtre du cercle de chant solo d’estrade “ Sozhskaja zvezdotchka ” de Maison de la culture de Novyjй Gouty, rйgion de Gomel.

On a aussi donnй un prix de festival а un film d’amateur de l’Union publique des Lithuaniens de Grodno “ Tйvinй ” qui portait le titre “ Pour que vous ne nous oubliiez pas ”.

Une cuisine biйlorusse avec ses spйcialitйs (des concombres demi-sel, un boisson de miel, etc.) est devenue une gagnante d’un concours de cuisines nationales !

Katйrina Tcharovskaja
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?