Igor Pachkevitch:

Un cerveau vaut toujours plus cher que l’argent”
Un cerveau vaut toujours plus cher que l’argent”

Al’вge de 17 ans je ne tutoyais personne dans le cinйma mondial et je n’avais aucune idйe qui йtaient Bob Foss et Pedro Almodovar, mais je savais par contre qui йtait Igor Pachkevitch. Dans les annйes 90 il n’йtait pas beaucoup plus вgй que moi, mais il йtait dйjа trиs а la mode, car en travaillant comme assistant d’un metteur en scиne а la tйlйvision il a tournй ses premiers clips vidйo. Grвce а ses clips Pachkevitch a gagnй une notoriйtй de personne d’art, qu’il a gardй jusqu’а aujourd’hui. А vrai dire, il y a longtemps que l’on a aucune nouvelle sur un nouveau clip musicale... Mais un jour j’ai appris la participation directe d’Igor Pachkevitch dans le premier film а “effets spйciaux” de “Belarusfilm”, qu’on a dйjа baptisй “provocation а Hollywood”.

— Pour ce que j’en sais, pour ce premier projet informatique “Belarusfilm” vous a invitй comme expert en “effets spйciaux” et on dйclare que ceci est une provocation а Hollywood. Mais avons-nous assez d’argent pour un tel duel?

— A mon avis personnel, l’argent n’est pas le facteur dйcisif dans la vie. Sur le film “Le Maоtre des anneaux”, par exemple, il a йtй dйpensй des sommes d’argent йnormes, mais ils n’ont utilisй qu’une petite quantitй de cerveau! Grвce а l’onde publicitaire le projet a tenu quelque temps, mais а mon avis que partagent plusieurs critiques il est dйjа mort avec succиs. Le film “Harry Potter” a coыtй beaucoup moins et n’a pas demandй de publicitй tapageuse, mais c’est un film diffйrent, dans lequel il y a tout — un sujet, une positivitй, des personnages qui te sont sympathiques, ce cinйma-lа, c’est sыr, vivra. Il n’est pas toujours important d’avoir des supertechnologies et des superpossibilitйs, il suffit de savoir se servir de ce que nous avons sous la main... Dans notre film on raconte les aventures des enfants, liйes а un monde virtuel, et c’est lа que seront les effets spйciaux. Mais je peux dire trиs exactement que mкme avec des effets spйciaux un film ne rйussit pas toujours а кtre rйussi, car le plus important est la qualitй du scйnario et de la mise en scиne.

— Aujourd’hui on parle souvent d’une “mentalitй d’information par les clips”, soi-disant que le public est accoutumй а recevoir un grand volume d’information superficielle et ceci demande des effets correspondants. Je pense, que bien souvent les anciens rйalisateurs de clips vidйo travaillent maintenant dans le cinйma et contribuent а la formation de cette mode.

— Oui, la totalitй de l’humanitй a appris а percevoir une information dans un aspect plus dense. Alors, qu’avant au cinйma les acteurs en rentrant dans une piиce gardaient le silence longtemps avant que commence le dialogue.

Et aujourd’hui encore les films sont divisйs entre bons et mauvais. La quantitй d’information dans le film “Stalker” aujourd’hui semble indйcemment petite. Mais tout de mкme “Stalker” est un film. Parce que la qualitй du cinйma est mesurйe non pas par le volume d’information, mais par la quantitй d’йmotions, par la qualitй et profondeur des images. Donc, ce dont vous m’avez parlй, n’est qu’un effet momentanй, а mon avis. Quand les anciens rйalisateurs de clips vidйo tentent de faire du cinйma en utilisant leurs savoir-faire dans les clips, ce sont les premiers а se persuader, que cela n’est pas un avantage pour la qualitй de la production.

— Mais а quoi кtes-vous occupйs pour le moment?

— Mes rencontres avec les rйalisateurs ne me permettent pas aujourd’hui d’annoncer oщ en sont mes projets. Il y a bien quelques idйes, mais, je pense, qu’il est encore trop tфt pour en parler, car les dйcisions dйfinitives sur le financement, le tournage, etc n’ont pas encore йtй prises...

— C’est-а-dire que vous allez faire du cinйma?

— J’ai l’intention d’y participer.

— Et comment sera-t-il ce cinйma? Clip ou?

— Non, si j’ai bien compris, ce que signifie pour vous le mot “clip”. Bien qu’il n’existe pas de dйfinition exacte de cette notion, а mon avis.

— Comment! Avec une action dйchirйe et un changement rapide et constante d’images comme dans “La patrouille de nuit” et “La patrouille de jour”, ceux-ci, а mon avis, sont des films-clips typiques.

— C’est possible, mais je n’aime pas ce genre de cinйma. Je ne pense pas, qu’on puisse appeler film les “Patrouilles”, ce sont plutфt des projets. C’est exactement les mкmes projets que le feuilleton tйlй sur Ecйnine (poиte) ou le film “Maоtre et Marguerite”, tout cela est de la “feuille de placage” plate et grossiиre, n’ayant aucune relation avec le cinйma...

— Avec votre vue а vous, quels sont а votre avis les derniers films qu’on peut appeler du cinйma?

— J’ai йtй frappй par le film “Aviateur” de Scorsese, apparemment il y a une tendance aux films soi-disants commerciaux, qui forcent а rйflйchir “а ce qui est absent” ou а philosopher...

— Ces derniиres annйes le studio national ne rйjouit pas souvent les spectateurs de nouveaux films. Pensez-vous rйellement que cette situation va s’amйliorer dans l’immйdiat?

— C’est que ma coopйration avec notre studio, je la commence depuis ces derniers temps. Car j’ai travaillй toute ma vie dans cet endroit en utilisant la base de l’йquipement, mais je ne commence а communiquer que maintenant avec de ses dirigents en tant que conseillйs d’art, rйalisateurs, etc, je tente de m’orienter dans cette structure, c’est pourquoi pour l’instant il m’est trиs difficile de rйpondre а une telle question.

Irina Zavadskaya
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости