De nouveaux noms dans les listes commйmoratives

On a publiй un recueil de 3 volumes des oeuvres des йcrivains biйlorusses tombйs dans les annйes de la Grande guerre Nationale
Ce projet est rйalisй par la maison d’йdition “Bйlarousski knigazbor” (“Bibliographe biйlorusse”) sur la commande et grвce au financement du Fond Biйlorusse rйpublicain “Comprйhension mutuelle et rйconciliation”. Le recueil “Les listes commйmoratives”, crйй par le professeur Alesse Belski, a 46 noms. C’est toute une gйnйration littйraire, la gloire et l’espoir de la culture biйlorusse. Ce sont des gens, dont la plupart avait 20, 25 ou 30 ans... La prйsentation du livre a йtй la derniиre activitй organisйe dans l’ancien bвtiment de la Bibliothиque Nationale, qui doit bientфt dйmйnager dans sa nouvelle maison le “diamand”.

Des йcrivains et des poиtes talentueux mourraient sur le front, а Lйningrad pendant le blocus, dans les camps de concentration et les ghettos, les chambres de torture... Le recueil est plein de dйcouvertes. Par exemple, vous pourrez faire connaissance avec les oeuvres d’йcrivains qui йcrivaient en yiddish. Il y a aussi l’hйritage littйraire des йcrivains serviteurs du culte: les Ѕuvres d’Alexandre Kovche, un prкtre orthodoxe fusillй en 1943 et celles de Perre Prostoп, le prкtre catholique torturй а mort par les hitlйriens ou les Ѕuvres de Galiache Levtchik le prкtre protestant qui est mort en 1944 а Varsovie... “Les listes commйmoratives” nous aident а mieux comprendre la richesse de la culture du pays et ressentir plus profondйment la tragйdie du peuple qui a perdu ses meilleurs reprйsentants dans cette guerre. Des fragments du roman sur l’invention de l’arme atomique de Zmitrok Astapenka, disparu en 1944 dans les Carpates, sont aussi intйressants et impressionnants. Il y a aussi les lettres de Vera Khoroujaya cette rйvolutionnaire ardente est prйsentй comme une hйroпne lyrique. La poйsie lyrique de Mikola Sournatchev, qui est mort pendant un combat corps а corps prйs de Berlin а l’вge de 28 ans, touche les coeurs dиs la premiиre ligne. Rahil Brokhes qui est morte au ghetto de Minsk en 1942 a crйй les oeuvres fines, bonnes et pleines d’esprit pour les enfants. C’est un miracle que la derniиre lettre du poиte et militant clandestin Ivan Denissenko, fusillй aprиs de longues tortures au ghetto en 1943, est pu demeurer en bon йtat. “Les listes commйmoratives” sont crйй non seulement pour l’histoire, mais pour nous tous, pour chacun de nous.
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости