Une seconde est une unitй importante

On continue le perfectionnement des ordinateurs “SKIF”
“Nous sommes capables de crйer des ordinateurs plus puissants et plus avancйs, car nous sommes entrйs dans le nombre des quatre leaders et on a atteint le niveau des йtats les plus dйveloppйs technologiquement. Et cela n’est pas seulement une question de prestige international. Ce rйsultat signifie, qu’aujourd’hui nous sommes prкts а йquiper les entreprises russes et biйlorusses d’ordinateurs d’un niveau mondial, crййs par des concepteurs du pays, compte tenu des besoins et du pouvoir d’achat de nos entreprises”, cela a йtй annoncй par Pavel Borodine, secrйtaire de l’Etat fйdйrй, lors de la confйrence de presse consacrйe а l’achиvement du programme informatique “SKIF”.

Nous avons dйjа parlй de la collaboration des experts russes et biйlorusses dans la crйation des machines informatiques superpuissantes. Le rйsultat de ce travail est la crйation de l’ordinateur “SKIF К-500” d’une puissance de 700 milliards d’opйrations par seconde. Un autre succиs dans ce domaine est l’ordinateur “SKIF К-1000” crйй а la fin de 2004, dont la productivitй est 2,5 trillions d’opйrations par seconde. Celui-ci fait partie de la centaine des plus productifs ordinateurs du monde. C’est aussi le plus puissant ordinateur dans les pays de la CEI et en Europe de l’Est.

— Des trillions d’opйrations dans une minuscule seconde est une vitesse qui rйcemment nous paraissait fantastique, mais qui aujourd’hui ne satisfait plus les experts, — nous a dit Elйna Tchurakova, employй de la compagnie “T-platforma”. Cela parce que le progrиs technologique met constamment de nouveaux objectifs de plus en plus complexes. Les seize super ordinateurs K-500 et К-1000 produits depuis les cinq ans de la naissance du programme “SKIF” (dix en Russie et six au Bйlarus) ont йtй utilisйs au maximum. Devant nous de nouvelles tвches.

“L’essentiel dans un nouveau programme est la crйation d’une nouvelle technologie, qui assurera l’accиs au superordinateur а n’importe quel utilisateur”, — nous a expliquй Vladimir Anichtchenko, assistant du directeur gйnйral de l’Institut uni des problиmes informatiques de l’Acadйmie des Sciences du Bйlarus. Il continue: “Nous voulons, que nos ordinateurs puissent кtre utiliser dans tous les domaines de l’йconomie nationale et qu’ils dйcident simultanйment des tвches diffйrentes. Et pour cela nous avons l’intention d’augmenter de beaucoup leur puissance. Dans nos projets la crйation d’un ordinateur faisant des quadrillons d’opйrations par seconde. Je pense, qu’il apparaоtra dans 4 ou 5 ans.”

Pour ceux qui ne sont pas forts en mathйmatiques: un quadrillon est mille trillions. Donc, dans 4 ou 5 ans les superordinateurs actuels seront trop lents. Et dans 10 ans? Je ne veux pas y penser, je ne dirai qu’une chose “une seconde est une unitй importante”.

Tous les participants au processus de crйation tвcheront de faire tout, pour que la deuxiиme йtape du programme “SKIF-GRID” se termine en six mois.

Nikolaп Khristenko
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости
Все новости