UNE JOURNЙE DERRIИRE LE PARAVENT THЙВTRAL

Dans le thйatre d’Йtat de marionnette le mйtier le plus rйputй est marionnettiste
Зa y est la vie est rentrйe. Enfin on peut pendre la crйmaillиre aprиs deux ans de travaux et plusieures dizaines d’annйes d’йtroitesse quel bonheur de se retrouver dans un espace spacieux! Les marionnettistes sont confus car ils ne savent pas avec quoi ils peuvent remplir cette espace et oщ ils prendront autant de meubles. D’ailleurs, une des plaisenteries favorites des artistes du thйвtre est de raconter que deux jours aprиs la crйmaillиre les marionnettistes n’ont pas eu assez de place. Il faut noter que les marionnettistes aiment bien rigoler surtout quand y a pour cela une si agrйable raison qui est le dйmйnagement dans un nouveaux bвtiment.
Le Thйвtre de marionnette est peut-кtre le seul thйвtre oщ la vie commence trиs tфt. Ici on donne des spectacles en matinйs. Partout dans les corridors on entend les acteurs rire, chanter, crier. Maintenant le thйвtre a sa propre salle de rйpйtitions ou on travaille en non-stop. Cette annйe 7 promus de l’Acadйmie des Beaux-Arts sont arrivйs au thйвtre, maintenant ils sont en train d’apprendre le repertoire. C’est pour ca qu’on entend partout tantфt le grapissement de trois porcelets, tantфt la chanson du Petit Chapperon Rouge.

— La troupe du thйвtre se compose de 20 personnes et de 7 nouveaux acteurs, pour nous c’est un complйment sйrieux, — explique Alexeп Leliavskiп,le metteur en scиne du thйвtre qui est а la fois le dirigeant des cours thйвtrals que les jeunes acteures ont terminйs. — Ils sont tous talentueux et je suis content qu’ils travaillent dans de bonnes conditions.
Autrefois le thйвtre n’avait que quelques salles qui йtaient mitoyenne de la scиne. Les ateliers de menuisiers et d’accessoiristes se trouvaient dans une cave, les acteurs йtaient mкme obligйs de garder leurs marionnettes dans un bыcher dans la cour. Personne n’aime se rappeler ce temps-lа, heureusement les temps changent. Enfin la scиne a йtй achevйe.

— On dirait que mon pont est la scиne, — j’entends quelqu’un dire derriиre moi. — Il y avait le mкme sur le contre-torpilleur. Combien de fois je l’ai lavй! Je me rappelle chaque centimиtre…

Je tourne la tкte: un vielliard avec une longue barbe vкtu d’une chemise aux couleurs йclatantes, — c’est une legende du theatre Vladislav Vlasov.

L’acteur le plus vieux du theatre, Vladislav Vlasov aime la vie dans toutes ses manifestations. Il a 76 ans et toute sa vie il a receuilli les bobards et les histoires thйвtrales. Je continue mon voyage dans les coulisses thйвtrales accompagnй de Vladislav et de ses bobards.

A propos le thйвtre d’Йtat de marionnette a йtй fondй а Gomel en 1938 mais seulement en 1950 le thйвtre a dйmenagй а Minsk. Il occupe le bвtiment prйsent depuis 1965.

— Notre scиne a йtй usee а tel point qu’on avait peur de tomber — se rappelle Vlasov. — Maintenant c’est sыr la nouvelle scиne est faite pour des siиcles. Probablemement dira-t-on les mots d’office pour moi sur cette scиne...

— Vous кtes pas trop optomiste?

— Non, c’est pas зa, j’envisage pas de mourire, — sourit Vlasov. — J’ai la mкme philosophie que mon personnage prйfйrй Shweik, j’aime bien la vie et je me moque d’elle.
Tout le monde sent quand Vlasov est prйsent а la rйpйtition: il rit et fait rire les autres. Il est un vrai conservateur de l’histoire thйвtrale.

— L’annйe prochaine зa fera 50 ans que je travaille dans ce thйвtre. Je me souviens comment on a vecu dans ce thйвtre d’opйra, tous sйparй d’un store. La philarmonie et les troupes vivaient dans le thйвtre а cet йpoque-lа. Nous n’avons pas eu notre propre scиne pendant longtemps. Qu’est-ce qu’on pouvait faire? On donnait des concerts aux йcoles. Un jour on a donnй un spectacle dans le club d’un coin perdu а la lumiиre d’une lampe а petrole. Et voilа, aprиs la performance il y a une grand-mиre qui s’approche et me pose la question: “Dites-moi, quand est-ce que vous travaillez si vous jouez tout le temps?”.

Voilа comment il est cet homme Vladislav Vlasov, la personne avec qui j’ai fait connaissance. Mais quand mкme il ne faut pas oublier que les personnages principaux de trйвtre sont des marionnettes. Toute la vie thйвtrale tourne autour d’elles. Elles sont partout: sur la table du metteur en scиne, aux partиres dans les corridors et mкme au vestiare thйвtrale.

D’ailleurs, les poupйes qui travaillent dans les spectacles sont gardйes soigneusement dans les ateliers de costumes soit dans des fourreaux ou dans des boоtes. On va bientфt ouvrir le musйe pour les “marionnettes -vйtйrants” qui sont nombreuses au thйвtre. Il n’est pas encore prкt. Beaucoup de “vйtйrants” ont besoin d’un “traitement”. Ici on ne peut pas se passer de Nikolaitchyk Oleg, peintre et monteur de marionnette. En rйalitй c’est un vrai Papa Carlo avec le mкme bon sourire. Зa fait 40 ans qu’il travaille au thйвtre. C’est lui qui a fait toutes les marionnettes. Bien sыr il n’est pas le seul qui travaille dans l’atelier d’accessoires: il y a encore des peintres et des sculpteurs, mais c’est lui qui sait le mieux faire bouger la poupйe, chanter et vivre tout simplement. Une dizaine de poupйes de “Clef d’or” sont sur la table dans son cabinet. Il faut les restaurer avant de les mettre au musйe.

Je prends la poupйe Pierrot. Il a l’air pitoyable. Mais je tiens un pari que chaque enfant aurait tout donnй pour avoir une poupee comme зa. Les petits bras et pieds sont en plastiques, les articulation en bois sont flexibles...incroyable, j’ai l’impression que la marionnette est vivante!

— Vous le saviez pas? — Nikolaitchyk sourit avec ses yeux.

— Un vrai acteur sent toujours la poupйe,— dit Vlasov.
Je tire Pierrot, mais ses pas sont maladroits. On m’encourage: “Il faut que tu l’йcoute, il est experimentй”. J’arrive pas а comprendre lequel de nous deux cherche un soutien. Les acteurs disent que c’est un processus crйateur йgal, seulement la moitiй du succиs dйpend de l’acteur.

Le musйe est composй de poupйes-acteurs qui ont dйjа fini de travailler. Personne n’ose les jeter. Il y a celles qui sont envoyйes aux studios thйвtrals d’enfants, les autres seront pacйes au musйe.

Ce qui est intйressant c’est que les marionnettes les plus vieilles sont toutes en bon йtat. Le plus vieux personnage — Bayan de “Paunaise” — a йtй crйe au dйbut des annees 50 du siecle passe. Mais il s’est mieux conservй que certains gens de son вge: bat des yeux, ouvre la bouche, fait des grimaces. Il n’y a que les bords d’un canotier (chapeau) et son costume qui sont usйs, mais les artistes n’ont pas voulu lui changer ses vкtements usйs а fin de les garder pour l’histoire.

Je descends dans la “filiale” du musйe de poupйes qui s’est installй pour le moment sur quelques partиres au vestiaire. Quelques dizaines de grandes poupйes, prиs de l’entrйe sur un pouf est assise la “spectatrice йternelle du thйвtre”, comme on l’appelle ici. Les uns la prennent pour l’ouvreuse, les autres pour le portier, mais presque tous la saluent en entrant. Par contre cette poupйe est une femme assise dans la salle du spectacle “Maоtre et Marguerite”. D’aprиs la conception du metteur en scиne, quelques poupees comme ca etaient assises dans la salle de spectale. Tout а coup elles se levaient et jetaient des repliques (elles avaient des hauts-parleurs montйs а l’intйrieur), riaient histйriquement. On dit que les spectateurs perdaient connaissance pendant ces spectacles. Rien d’йtonnant! Si cette belle dans un collier de corail et possйdant une forte poitrine йtait assise dans un tramway au lieu d’un hall thйвtral, elle devrait payer une amende pour son voyage sans ticket. Yana Ageenko, actrice et en mкme temps conservatrice du musйe, se souvient de cette mise en scиne avec ravissement: “Je pense que c’йtait l’un de nos meilleurs spectacles”.

— Y avez vous participй?

— Oui, avec plaisir. Mais j’ai eu un tout petit rфle…

— Lequel?

— Une fille komsomol (membre d’une organisation de masse soviйtique chargйe de former la jeunesse dans l’esprit du communisme), conductrice du tramway qui a coupй la tкte de Berlioz.
Au niveau des accessoires le spectacle “Maоtre et Marguerite” йtait vraiment incroyable.

— Pourtant c’йtait le temps de la perestroika, — se souvient Nikolaytchik, — il n’y avait pas de financement. On habillait les poupйes par nos propres moyens. Chaque artiste emmenait quelque chose de la maison, une veste ou des chaussures.

D’ailleurs le thйвtre est connu pour sa maоtrise et la non chertй des billets pour spectacles.

— Les frais maximum — 6 mille dollars pour un spectacle. C’est la somme qu’on a depensй pour la mise en scиne “C’est fini avec Paris”. C’est un trou sйrieux dans notre budjet, — avoue Leliavskiп.

“Mais la question est restйe ouverte: c’est l’acteur qui dirige la marionnette ou peut-кtre est-il dirigй par elle-mкme? Personne n’arrive а rйpondre а cette question concrиtement. Ce n’est que l’actrice Valentina Prazheev qui nous dйvoile sincиrement les secrets des marionnettistes:

— Chaque acteur a sa marionnette magique qui le dirige dйfinitivement. La mienne est Eva de “La Comйdie Divine”. Maintenant je ne participe plus а ce spectacle mais s’il y a un concert oщ je joue avec elle а nouveau, j’ai l’impression fantastique qu’elle est vivante. Dйcidemment Eva me dirigeait.
Officiellement le thйвtre n’a qu’un seul jour de fermeture qui est le lundi.

— J’aime bien les lundis, — c’est le jour oщ l’on peut aller tranquillement au sauna, banque, radio.

Йvidemment que les marionnettistes sont des gens normaux avec leurs soucis et ils ont les mкmes droits que les autres citoyens de notre pays. Mais leur semaine de travail n’est pas la mкme que chez les autres: les jours de repos ils travaillent d’arrache-pied.

— Presque toutes nos familles sont crйatrices, — dit Valentina Prazheeva. –Mon mari, par exemple, est un musicien. Vous savez ce n’est pas tout le monde qui peut supporter ce style de vie: spectacles soirйes, toutes ces tournйes infinies...

Dans le theatre de marionnette il y a beaucoup de choses qui peuvent paraоte bizzares au nouveau venu. Par exemple, les portes ici sont toujours ouvertes. “A quoi bon les fermer?”. Les enfants des acteurs grandisses derriиre les coulisses, dans la “poche” de la scиne. Avant la rйnovation dans cette “poche” йtait installйe une roche erratique oщ les parents installaient leurs enfants pour les avoir toujours sous leurs yeux lors des rйpйtitions et des spectacles. C’est pourquoi il n’est pas йtonnant de voir un si grand nombre de dynasties dans ce thйвtre. Ainsi le metteur en scиne Alekseп Leliyavskiп continue le mйtier de son pиre qui lui aussi йtait metteur en scиne.

— C’est dommage mais mon fils ne veut pas continuer notre mйtier de dynastie. Il est intйressй par l’immunologie. Il m’a dit qu’il veut avoir une profession normale...

Il est impossible de parler avec Alekseп Leliyavskiп dans la journйe, car il est toujours trиs occupй (tournйes, rйpйtitions, rйpertoire, etc). Ce n’est qu’en soirйes qu’il a un peu de temps pour lui.

— Etes-vous content des travaux?

— Et qu’en pensez-vous? On veut toujours plus. Je veux qu’on fasse les rйparations du hall, car celui-ci reprйsente le thйвtre et doit кtre ouvert pour faire face а l’entrйe des spectateurs et non le contraire. Je veux que l’йtang avec des poissons se rйanime pour que les gens y jettent des piиces…

— Mais il n’y a plus de piиces!

— Alors des jetons de metro — pour revenir au thйвtre…
Le metteur en scиne joue avec toutes les marionettes le premier pour que les acteurs ne disent pas aprиs que ses idйes ne sont pas rйalisable. Alekseп Leliyavskiп dit qu’il aime toutes les marionnettes du thйвtre.

— Quel est le destin des marionnettes? Leur bonheur est de ne pas кtre jetйes dans un grenier ou dans la rue?

— Ici on les soigne bien, ce n’est pas un soucis, maintenant on a de bonnes conditions pour les conserver. Vous savez chaque marionnette a son вme et sa destinйe. Parce que chaque marionnette est une partie d’вme de quelqu’un. D’abord elle fait partie du peintre et metteur en scene, ensuite du monteur de marionnettes et enfin de l’acteur. Elle s’imprиgne de toutes les йnergйtiques et quand on les jette ou oublie on dirait que tu perds une partie de ton вme. Le spectacle le plus effrayant est de voir une marionnette jettйe.

— Зa veut dire que si vous allez et voyez une poupйe dans la poubelle...

— ... je la prend et ramиne au thйвtre. Un jour je mettrai en scиne un spectacle sur les marionnettes cassйes, perdues, jettйes. Mais pour l’instant j’en ai pas assez. Je garde, par exemple, les jouets de mon fils adulte. Je peux pas m’en debarasser. Mon fils a jouй avec eux, ils faisaient partie de son univers.

— Mais les jouets d’enfants ont bien changй?

— Vous parlez de Barbie? Ce sont pas des poupйes, ce sont des objets qui sont faits pour qu’on les achиte. La poupйe est une crйation mйtaphysique. Il y a l’вme, c’est pour зa qu’il y a une grande quantitй de vieilles poupйes dans tous les musйes du monde...

Svetlana Litskevitch
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?