Une jeune fille de caractиre

L’hйroпne du rйcit de l’йcrivain russe Ivan Bounine disait, que la beautй de la femme consiste non pas а avoir des yeux noirs et ardents et un teint de peau attirant et ni mкme une stature fine mais une respiration rйsistante
Pour les actrices, qui ont toujours йtй pour moi une йnigme, garder leur beautй est beaucoup plus difficile que pour une femme ordinaire car tous les “saletйs de la vie” ressortent par la peau. Mais notre vie, hйlas, n’est pas une serre. Donc, prendre soin de nous est important.
Une boursiиre du fonds spйcial du Prйsident pour le soutien de la jeunesse talentueuse et actrice du Thйвtre national acadйmique dramatique Elena Dubrovskaпa n’a pas de problиme avec sa respiration, car la profession d’actrice est en gйnйral une course de marathon а pied et sans bons “poumons” on ne peut rien faire ici. Elena possиde un sens aiguл de l’excentricitй et du comique. Elle possиde aussi parfaitement l’art de faire des farces. On regrette, que “Belarusfilm” tourne que trиs peu de comйdies. Car pour elle il est plus facile de lancer un gвteau а la crиme sur l’йcran que de jouer un rфle tragique dans un film militaire...
L’annйe passйe pour Elena a йtй rйussie — elle est devenue la laurйat du III-iиme festival international thйвtral “Le Preux d’or” pour le rфle de Pinocchio dans le spectacle musical “Pinocchio. By” du Thйвtre musical d’Etat, outre cela le festival international “Listapad” l’a appelйe “la dйcouverte de l’annйe”. Aujourd’hui Elena Dubrovskaпa apprend а donner des interviews, а subir dans les banquets les regards en acier des critiques et des collиgues qui regardent d’un sale oeil tout ce qui est jeune et pleine d’espoir, et а se comporter correctement dans la haute sociйtй. Par exemple, ne pas manquer de faire connaissance avec Kchichtof Zanoussi pendant sa brиve visite а Minsk.
— Voudrait-tu tourner dans un film de Kchichtof Zanoussi?
— А mon avis, ce serait intйressant.
— Raconte-nous, comment du thйвtre Gorki t’es-tu retrouvйe au Thйвtre de la comйdie musicale?
— J’ai йtй invitйe par le metteur en scиne Anastassia Grinenko avec qui j’ai travaillй dans le spectacle “Aпbolit–2002”. Elle m’a tйlйphonй et m’a dit: “Elena, j’ai besoin d’un Pinocchio. Viens pour la nouvelle saison et joue”. Et l’on m’a introduit dans le spectacle en trois semaines.
— Avec le Thйвtre russe йtait-ce aussi simple?
— Non. Dans le Thйвtre russe il m’a йtй difficile de rentrer. Je me rappelle, c’йtait le mois de mai et j’ai beaucoup courru... Car lors de ma deuxiиme annйe d’йtude j’ai йtй invitй а travailler au studio de ce thйвtre qui devait faire une demande pour moi а la fin de mes йtudes, mais celle-ci n’a pas йtй faite! J’ai participй а la mise en scиne du spectacle “Rкve sur un tumulus” et “Jelsomino dans le pays des menteurs”. En finissant l’acadйmie comme plusieurs de mes collиgues j’йtais sыr de rentre au Thйвtre russe automatiquement. Les metteurs en scиne des autres thйвtres, йtant sыr de notre reclassement, ne venaient mкme pas regarder nos spectacles pour le diplфme. Finalement le chef d’art Boris Ivanovitch Loutsenko nous a quand mкme invitй au thйвtre.
— Comment as-tu йtй acceptй par la troupe?
— A mon avis, la gйnйration moyenne a rйagi lors de notre apparition plus douloureusement que l’ancienne gйnйration, surtout les femmes. Car une forte compйtition existe dans chaque thйвtre. Et non seulement dans le thйвtre.
— Es-tu toujours а l’aise dans les spectacles oщ tu joues?
— J’aime, par exemple, jouer dans notre spectacle militaire “Valse accidentelle”. Et en gйnйral il me semble, que je ne suis pas nйe dans une bonne йpoque. Je suis une hйroпne de l’йpoque d’avant-guerre. J’aime la musique de Dounaevski et Fradkine, les films tels que “Le printemps” avec Lubov Orlova et Nadejda Rumiantseva... Je me rappelle lorsque je n’ai pu rentrer la premiиre fois а l’acadйmie а cause de ma petite taille, on me calmait en me disant: “Combien d’actrices remarquables sont de petite taille — Rumiantseva, Akhedjakova...”
— Est-ce que les rфles comiques t’attirent?
— Certes. Je me trouve une actrice typiquement comique. J’aime les oeuvres sincиres d’enfant comme Jelsomino et Pinocchio... Bientфt sur la tйlйvision biйlorusse sortira une йmission de tйlйvision, oщ je me prйsenterai en aspect de Neznaпka.
— Tu joues dans les spectacles d’enfant et d’adulte et l’on dit, que jouer pour les enfants est plus difficilement, est-ce vrai?
— Ce n’est pas plus difficile, mais c’est diffйrent. Les enfants d’aujourd’hui connaissent beaucoup de choses. Ils sont courageux et plus avancйs dans beaucoup de domaines.
— Quelle est ta relation avec le cinйma?
— Lа j’apparais seulement dans un йpisode du feuilleton “Йquipe”, des films “Dounetchka” et “Le courant profond” et dans le journal cinйma d’enfant “Ta-ra-ram”. Et je sais, que l’on va lancer maintenant une variante biйlorusse de la “Pagaпlle”. J’aime ce genre, oщ en trois minutes tu dois avoir le temps de crйer un caractиre et une image laconique intйressante. Lа, j’aimerais beaucoup tourner.
— Aprиs avoir йtudiй la biographie de plusieurs actrices а succиs, on apprend vite que leurs maris йtaient des metteurs en scиne. Tu ne penses pas, que c’est la meilleure solution pour rйussir?
— A l’heure d’aujourd’hui je n’y ai pas encore pensй. Pour l’instant je continue mes йtudes pour prйparer une deuxiиme profession — critique d’art. Je pourrai aussi enseigner l’art vocalique. C’est pourquoi je ne resterai pas sans travail et je tвcherai de ne pas dйpendre de mon futur mari pour avoir un morceau de pain.

Valentin Pepeliaev
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости