Une formation supйrieure а exporter

Le nombre d’йtudiants йtrangers au Bйlarus dйcuplerait et ce nombre atteindrait 25 milles йtudiants au cours de 10 ans а venir
Les йtablissements d’enseignement supйrieur possиdent dйjа une base matйrielle et technique moderne, ce qui reste а faire c’est d’йlargir l’exportation de formation biйlorusse.

“ Nous devons crйer notre propre branche compйtitive sur le marchй mondial des services d’enseignement ”, estime Alexandre Kossinets, vice-premier ministre du Bйlarus. Le pays a toutes les conditions pour prйparer des spйcialistes de haute qualitй. “ L’enseignement c’est un potentiel intellectuel de notre nation ”, a soulignй le vice-premier.

Alexandre Kossinets a dit que la participation а l’exportation de services d’enseignement а l’йtranger et aux pays de l’ex-URSS permettra au Bйlarus de perfectionner son propre systиme d’enseignement.
Pourtant, il faut traduire des manuels et des cours d’йtudes vers l’anglais et d’autres langues йtrangиres.

Il y a encore un problиme, celui d’informatiser des livres.
La rйalisation de ces mesures, ainsi que la qualitй et le prix assez bas des services d’enseignement rendront le systиme d’enseignement biйlorusse allйchant aux йtudiants йtrangers.
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?