“Un musйe, qui est plus beau que le Louvre ”,

cette йcriture a йtй apposйe dans le livre des visiteurs par un des nombreux touristes du musйe de l’oeuvre nationale de la petite ville de Vetka dans la rйgion de Gomel. On pourrait la percevoir comme le “bon ton” d’un touriste reconnaissant, mais les piиces exposйes depuis longtemps sont estimйes par les professionnels et les admirateurs des antiquitйs. Le musйe de la rйgion de Gomel attire chaque annйe jusqu’а 60 mille visiteurs. Et cela est 6 fois plus que la population de la ville
cette йcriture a йtй apposйe dans le livre des visiteurs par un des nombreux touristes du musйe de l’oeuvre nationale de la petite ville de Vetka dans la rйgion de Gomel. On pourrait la percevoir comme le “bon ton” d’un touriste reconnaissant, mais les piиces exposйes depuis longtemps sont estimйes par les professionnels et les admirateurs des antiquitйs. Le musйe de la rйgion de Gomel attire chaque annйe jusqu’а 60 mille visiteurs. Et cela est 6 fois plus que la population de la ville.

Au coeur de l’ancienne foi

Sur la Place rouge, au coeur de cette ville provinciale biйlorusse, qui n’a rien pour se distinguer des autres villes provinciales, s’est installй le musйe, qui fait de Vetka une ville unique. Ici, comme nulle part sur les vaste espaces de l’ancienne Union Soviйtique, on a gardй les traditions religieuses, les vieux rite orthodoxe, qui sont йtonnamment riche au point de vue de l’hйritage culturel.

Il faut dire, que cette annйe on cйlиbre les 350 ans de l’achиvement des rйformes d’йglise (1656), fait dans la Russie Moscovite а l’initiative du patriarche Nikon et mettant le dйbut de la scission de l’orthodoxie dиs l’apparition des soi-disant “vieux croyants”, adeptes de l’ancienne foi, qui n’ont pas acceptй les innovations. Pour se protйger des poursuites de l’йglise officielle les vieux croyants quittaient leurs terres natales а la recherche d’une terre d’acceuil. Plusieurs d’entre eux se sont installйs sur le territoire du Bйlarus. La ville Vetka a йtй fondйe en 1685 par des Moscovites et d’autres venus du centre de l’Йtat de Moscou. Ici, dans la partie orientale du territoire actuel de la rйgion de Gomel sont venus des personnes fiиres et fortes qui ont apportй avec eux une culture personnelle et spйciale. Et parmi ceux-ci il y avait beaucoup de maоtres d’art: peintres d’icфnes, copistes de livres, brodeuses de grains en verre, ciseleurs et graveurs. Les vieux croyants se sont installйs ici et en un certain temps ont transformй Vetka en centre qui “approvisionnait le monde des vieux croyant en livres et icфnes”.

Recueillir le surprenant pour йtonner tout le monde

Cette couche culturelle d’antiquitйs a servi de fondement pour le musйe, qui est apparu а Vetka grвce а l’ethnographe rйgional Fedor Chkliarov. Dans le monde cette personne est perзue comme un original. Dйpenser autant de temps, de forces et de moyens pour montrer aux gens la beautй et la sagesse de la culture des vieux croyant, tout le monde ne trouvera pas nйcessaire et digne de tels efforts. Mais Chkliarov a rйussit. D’abord sa collection n’est pas sorti du cadre privй. Pendant presque 30 ans dans son hфtel particulier йtaient accumulйs les objets de la vie quotidienne, d’archйologie, les manuscrits, les icфnes et des anciens sceaux, ceci йtait l’hйritage des vieux croyants. Fedor Chkliarov rкvait de recueillir le plus intйressant de la terre de Vetka pour йtonner tout le monde.

Le musйe de l’oeuvre nationale s’est ouvert а Vetka en 1987, s’installant dans un bвtiment а un йtage, qui est un monument de l’architecture du XIX siиcle, la maison des anciens marchands Grochikovy. La premiиre annйe Fedor Chkliarov a remis ici plus de 400 piиces de sa collection personnelle, ce qui a йtй le fond du musйe а sa formation.

Les lйgends des antiquitйs

En une dйcennie et demi la quantitй de raretйs dans le musйe s’est agrandie de plusieurs fois. Cela reprйsente aujourd’hui plus de 6 mille piиces uniques. Parmi celles-ci il y a celles que l’on ne verra jamais dans d’autres musйes du monde.

Ce sont les documents directement liйes aux vieux rites qui impressionnent le plus. En particulier, les icфnes des maоtres de Vetka, qui jusqu’au dйbut du XX siиcle ont gardй les traditions du savoir-faire de cet art ancien.

Certes, les 500 icфnes disponibles dans les fonds du musйe, sont seulement une petite partie des travaux des maоtres locaux. Mais la valeur de celles-ci est immense. Plusieurs icфnes sont ornйs par des grains de verre et des perles en argent avec un cadre sculptй et ciselй recouvert de feuille d’or. Ici sont aussi prйsentйs les outils, avec lesquels les maоtres ont crйй et les йcrits des technologies de leur travail. D’aprиs les experts, c’est une des plus grandes collections de la culture des vieux croyants dans le monde.

Sans aucun doute, les vieux croyants se rendaient compte eux-mкmes qu’ils йtaient les dйpositaires de l’ancienne culture chrйtienne. Et avec honneur ils ont accompli leur mission. Malgrй les incendies et les guerres, ils ont rйussi а garder pour les descendants des livres uniques et des manuscrits du XVI а XVIII siиcles, des anciens chef-d’oeuvres imprimйs par Ivan Fedorov et Pierre Mstislavets, les livres avec les йcritures de donation et encartйes des premiers rois russes Mikhaпl Fedorovitch et Alexeп Mikhaпlovitch. Il y a des livres avec les йcritures des habitants des couvents Koutйinski et Borkolabovski. En ce qui concerne le premier livre de Kiev “Anphologuion”, imprimй en 1619, mкme le musйe de Kiev n’en a pas. Mais pour Fedor Chkliarov la relique la plus prйcieuse est le livre “La Bouche d’or”, un recueil original des йcritures de la vie de la sociйtй, le calendrier des observations aprиs les phйnomиnes naturels, impressionne non seulement par son contenu, mais encore par sa prйsentation extйrieure. La reliure de la “Bouche d’or” est faite de planchettes en chкne recouvertes par du cuir. La longueur du livre est de 35 centimиtres, la largeur — de 21 centimиtres, son йpaisseur de 10 centimиtres. Aujourd’hui le musйe possиde prиs de 400 livres d’une beautй pareille et d’une valeur inestimable.

Mais ce n’est pas tout. La culture des vieux croyants se dйveloppait sur le territoire des terres actuelles biйlorusses avec l’influence des coutumes locales anciennes ayant leurs racines aux temps paпens. Ces deux cultures, existant parallиlement, se croisaient constamment et s’enrichissaient mutuellement. L’exemple de cela les cйlиbres serviettes, tissйs par les ouvriиres des villages locaux. А prйsent dans la collection du musйe se trouvent prиs de 2500 serviettes et vкtements, sur lesquels on peut “lire” prиs de 600 noms des crйateurs des dessins ornamentaux. Avant l’apparition de l’йcriture moderne, les signes ornamentaux se croisaient sur les serviettes, en formant des textes magiques: “pour la pluie”, “pour la rйcolte”, “pour les naissances” et plusieurs autres.

Aujourd’hui dans le musйe sont constamment exposйs “La rue des maоtres”, “Une vieille fenкtre”, “La foire”, “L’atelier des icфnes”, “Ciseleur”, “L’ouvrage de grains de verre”, “Les images de costumes nationaux”. Se pйnйtrer de l’originalitй de la culture des vieux croyants, par son hйritage spirituel maintenant on peut le faire non seulement а Vetka, mais encore а Gomel, oщ il y a quelques annйes en arriиre a йtй ouverte une filiale du musйe de l’oeuvre nationale.

…Les portes sculptйes d’une des salles du musйe de Vetka sont ornйs par une inscription “LE MONDE EST A VOUS”. Et cela est une invitation dans un monde d’une culture unique et des piиces uniques, dans ce monde de traditions et de sagesse accumulйe par plusieurs gйnйrations, cette dйdicace laisse pour toujours une trace au coeur.

Violetta Draliuk
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости