Minsk – Pйkin: un mouvement rйciproque

La visite d’Alexandre Loukachenko en Chine au mois de dйcembre est devenu un йvйnement signifiant dans les relations internationales du Bйlarus
Il est indiscutable que le moment central du sйjour du Prйsident du Bйlarus Alexandre Loukachenko а Pйkin йtait sa rencontre avec le Prйsident de la Rйpublique Populaire de Chine, le Secrйtaire gйnйral du Comitй Central du Partie Communiste de la Chine, le Prйsident du Conseil central militaire de la Rйpublique Populaire de Chine Hu Tsintao. Le chef de la Chine a saluй chaudement son collиgue biйlorusse. “Vous restez toujours le meilleur ami du peuple chinois, — a-t-il dit а Alexandre Loukachenko. — Vous accordez constantement une attention immense а l’amitiй entre les Chinois et les Biйlorusses et apportez une trиs importante contribution dans le dйveloppement des relations entre nos deux Etats. Je l’apprйcie hautement”.

Notre prйsident a remerciй Hu Tsintao de cet accueil cordial. D’aprиs lui, cette bonne atmosphиre, qui accompagnait sa visite, correspond а l’esprit des relations biйlorusses-chinoises. En effet, au niveau du dйveloppement de la coopйration avec la Chine ces derniиres annйes ont йtй sans aucune exagйration progressives. “А l’йpoque on ne pouvait pas penser avoir avec un pays si йloignй, que le votre, un chiffre courant commercial de un demi-milliard de dollars. Aujourd’hui nous avons dйjа dйpassй ce niveau”, — a remarquй Alexandre Loukachenko. Il faut dire que les relations diplomatiques du Bйlarus avec la Chine ont йtй йtablies en 1992. Mais au dйbut la coopйration d’affaires se dйveloppait trиs lentement jusqu’au moment oщ l’administration du pays a donnй au vecteur chinois de la politique йtrangиre une signification prioritaire. Cette visite en Chine a йtй la quatriиme pour Alexandre Loukachenko. Chaque rencontre au sommet devenait un catalyseur pour une coopйration mutuellement avantageuse entre les deux Etats. C’est pourquoi aujourd’hui le courant commercial de un demi-milliard de dollars est considйrй comme un rйsultat intermйdiaire. Les spйcialistes parlent d’une possibilitй rйelle d’augmentation quatre fois supйrieure de ce paramиtre pendant les annйes а venir.

Les documents signйs selon les rйsultats des nйgociations d’Alexandre Loukachenko et de Hu Tsintao prouvent la vйritй de ces estimations. Le plus importants de ces documents est la dйclaration commune de la Chine et du Bйlarus, consolidй par les signatures des chefs des deux Etats, qui est un programme stratйgique dйsignant les directions principales du dйveloppement ultйrieur des relations politiques et йconomiques des deux pays. Ce document dйfinit une aspiration а une profondeur encore plus grande et а une augmentation intergouvernementale du dialogue des affaires concrиtes.

Une bonne dizaine d’autres accords intergouvernementaux et d’accords entre les diffйrentes branches d’industrie ont йtй conclus comme la suite logique aux positions fixйes dans la dйclaration. Par exemple, des accords sur la coopйration dans le domaine du tourisme. La lйgislation de la Chine n’admet pas la coopйration directe des compagnies йtrangиres touristiques avec les compagnies chinoises. Maintenant grвce а la signature de ce document le problиme est rйsolu pour le Bйlarus. L’intйrкt des 80 agences touristiques biйlorusses vers la Chine a reзu une solide base. C’est aussi une contribution pour la tirelire du future courant commercial qui augmente tout le temps, ainsi que les documents qui dйfinissent l’ordre de coopйration dans le cadre du projet d’organisation du travail du troisiиme opйrateur de standard GSM au Bйlarus qui aura le nom de BeCT. La partie chinoise non seulement livrera l’йquipement pour le nouvel opйrateur, mais nous prйsentera un crйdit avantageux pour son achat. En gйnйralisant, il faut dire que tous les documents signйs ont le mкme caractиre de travail concret dans un avenir proche. Ils concernent la coopйration dans les sphиres de la science, de la formation, des finances, des mйdias et des contacts directs bilatйraux des autoritйs locales. La base de la rйalisation de tout зa est la proximitй (et nous pouvons mкme dire, l’identitй) des regards des deux parties dans plusieurs questions. “Nous avons des positions absolument communes sur l’arиne internationale et des regards communs conceptuels sur le systиme de l’univers, — a remarquй Alexandre Loukachenko. — Nous n’avons aucuns problиmes dans nos relations qui sont de vraies relations d’amis”.

Selon les mots du Prйsident biйlorusse, le Bйlarus a dйjа repris beaucoup de l’expйrience chinoise. Le principe de dйveloppement sans dйtruire les bases est un naturel de la politique des deux pays. Ce qui raporte des fruits gйnйreux dans l’accroissement considйrable de l’йconomie au Bйlarus et en Chine. La comprйhension mutuelle entre les pays dans plusieurs sphиres a servi de base а une coopйration effective.

“En examinant les questions politiques, nous avons vu que nous n’avions aucunes divergences dans la comprйhension des processus qui se passent aujourd’hui dans le monde, — a remarquй Alexandre Loukachenko, en parlant de sa rencontre avec le Prйsident de la Rйpublique Populaire de Chine Hu Tsintao. — Nous avons des points de vue absolument identiques.

Nous sommes pour un monde multipolaire. Nous sommes pour la non-intervention dans les affaires intйrieures des Etats. Nous sommes pour la souverainetй et l’indйpendance. Pour le dйveloppement libre des Etats. Nous sommes pour que dans les relations entre les pays ne soient pas appliquйs les doubles standards et une intervention militaire dans leurs affaires intйrieures”. Selon le mots du Prйsident, le chef de la Chine a proposй d’accйlerer l’intensitй des contacts intergouvernementaux, car ce sont eux qui deviennent le catalyseur du dйveloppement de coopйration dans n’importe quel domaine.

Dans les projets de la coopйration biйlorusse-chinoise participent plusieurs entreprises. La liste des entreprises, qui trouvent aujourd’hui un intйrкt en Chine est trиs longue. On a ouvert des voies pour la coopйration dans les domaines du sport, du tourisme, de la formation, de la science, des hautes technologies et de la mises en valeur de l’espace.

La partie chinoise assure la dйcision de plusieurs questions pour le financement des projets communs. Et ce n’est pas la premiиre fois. La Chine a l’intention d’accorder constamment des crйdits pour le financement de l’йconomie biйlorusse. Il est supposй que les sommes annuelles du financement seront proches de un milliard de dollars.

Un des rйsultats politiques de la visite est devenu une vraie sensation.

Alexandre Loukachenko a annoncй que le gouvernement de la Chine a invitй le Bйlarus а participer au travail de l’organisation de coopйration а Chang-haп. C’est une structure qui se dйveloppe trиs dynamiquement, dans laquelle les positions gйnйrales appartiennent а la Russie et а la Chine. Les Indes et le Pakistan y participent aussi. “Un centre puissant de force est en train d’кtre crйe, — a soulignй le Prйsident. — Il est trиs important pour nous d’assister а cette organisation au moins а titre d’observateurs. Cette rйgion se dйveloppe activement et on peut dire en perspective que les йvйnements principaux qui se passeront ici auront une signification planйtaire”. Il est important que selon les bilans des consultations prйliminaires avec les reprйsentants des Etats-membres de l’Organisation de coopйration а Chang-haп le Bйlarus a reзu un soutien profond dans son aspiration а rejoindre cette organisation.

Dmitriп Kriat
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости