Les temps anciens reviennent dans la rйsidence du passй

Dans le musйe ethnographique de la culture et de la vie quotidienne biйlorusse “Doudoutki” aux environs de Minsk se ranime l’histoire
Les scientifiques croient, que l’histoire se dйveloppe d’aprиs un cercle. Aujourd’hui se rйpиtent les mкmes choses que dans le passй, en subissant une йvolution avec le temps. Le passй se dissout dans le tourbillon de la vie. Quand l’histoire prйfиre vivre longtemps, elle trouve les moyens de se garder et de conserver ses valeurs uniques: elle ouvre les pages des annales et colore les jours du calendrie en couleur rouge … А “Doudoutki” l’histoire se ranime: elle se tourne dans les pales du moulin а vent, elle froufroute dans l’or du seigle, elle disperse dans le ciel des miettes stellaires. Ici elle est la maоtresse hospitaliиre, parce que ce musйe ethnographique de la culture biйlorusse et de la vie quotidienne est surprenant. Peut-кtre, qu’ici l’histoire a trouvй sa place officielle pour une longue vie.

Ouvrir а l’opinion publique la beautй de l’histoire est une ambition de haut niveau. L’expйrience de plusieurs siиcles a enracinй dans les consciences que les musйes sont des devantures d’antiquitйs poussiйreuses, de valeurs usйes, de dйbris et de restes. Ces expositions statiques expliquent l’archaпsme considйrable de cela par leur immobilitй. А “Doudoutki” les antiquitйs ont une toute autre approche. Ici l’histoire est mesurable non par les documents, ni par les choses anciennes se trouvant lа, mais par une forme diffйrente. Car si au dix-neuviиme siиcle les forges fonctionnaient, au vingt et uniиme celles-ci ne s’йteignent pas. Si dans les siиcles passйs les gens ont connu une certaine gastronomie, exemple, le concombre salй au miel, pourquoi ne pas l’offrir aujourd’hui aux touristes modernes? Si dans l’antiquitй l’on roulait dans des chars, quel est aujourd’hui l’intйrкt de les regarder simplement? А “Doudoutki” il est йvident, qu’il n’est pas suffisant d’examiner l’histoire ou de la toucher en cachette. Il faut sentir l’histoire, la sentir physiquement. Sentir le parfum du pain frais et le manger pour connaоtre son goыt dans la rйalitй et non dans la recette, gouter le vrai fromage domestique, boire le lait de la traite et de ressentir par soi-mкme les йmotions de la vie passйe. L’atmosphиre du passй se ranimant, cela augmente la perception de ce qui nous entoure. Grвce а cela des amusements tout а fait ordinaires (nourrir un cheval, tenir un marteau de forgeron, lancer un cercle de poterie) prennent un sens exclusif et ressuscitent l’histoire.

Le sentiment de participer а ce processus presque magique fait naоtre une agrйable йmotion et provoque un profond intйrкt. Ce dernier commence а se rйveiller lors de l’approche du village а quelques kilomиtres du musйe, quand dans le panorama s’ouvre au regard un moulin а vent. Et chaque tour de ses puissantes pales provoque des pensйes fantaisistes. En s’approchant de ce beau centenaire, le touriste se reprйsente plus distinctement dans le rфle d’un noble du dix-neuviиme siиcle. La notion “musйe” privйe de vie et le clichй “Je vous demande de passer dans la salle suivante” disparaissent. А “Doudoutki” le territoire fait des hectares avec des dizaines de constructions, un bois, un champ, c’est un espace de seigneur. Ce vaste espace imprйgne l’imagination, car en s’approchant de la propriйtй principale, le touriste est dйjа presque sыr, qu’il a fait un voyage dans le temps. En tout cas, je l’ai ressenti.

Ce vaste espace, naturellement, n’est pas la principale clй de la cohйsion du passй et du prйsent. Comme, d’ailleurs, la poterie et la cuisine ne sont pas le gage de la rйsurrection des mйtiers anciens. A “Doudoutki” ce sont les gens qui donnent l’esprit en tissant une atmosphиre hospitaliиre et vraiment vivante. Les maоtres, boulangers et peintres crйent de leurs mains un monde, oщ le temps entre le passй et le prйsent contient l’histoire et par leur maоtrise cet йpoque se ranime dans leurs oeuvres.

Le jugement le plus rйpandu est qu’il est mieux de voyager en йtй, mais cela est inapplicable а “Doudoutki”, car l’hiver dans la propriйtй est une valeur historique spйciale. Le confort du fourneau au bois est plus colorй, car le feu de celui-ci est non seulement agrйable а voir mais il rйchauffe et l’on est plus sensible а l’effet rйchauffant du thй d’herbe et de la boisson fortement alcoolisйe de fabrication locale “Spotykatch”. Ces agrйables journйes se terminent par un souper dans la gargote avec une cuisine nationale. Il faut dire qu’а “Doudoutki” il y a aussi un endroit froid, oщ l’histoire est prйsentйe dans l’immobilitй. C’est le garage oщ on ne se rйchauffent que grвce aux impressions. La collection des automobiles rares, Khorek 830 (1933) jusqu’а la cйlиbre voiture soviйtique “Tchaпka”, est un spectacle exclusif pour les automobilistes.

Le soir а “Doudoutki” arrive imperceptiblement. Il semble, que le temps ici s’arrкte et que les changements du temps sont le travail tout simplement habile du maоtre local, possйdant un mйtier spйcifique, qui йtonne les touristes. Et ils s’йtonnent sincиrement. Ils s’йtonnent en voyant le soleil se coucher derriиre le moulin et de la transparence de l’air du soir. La beautй de l’histoire est prйcisйe par des dйtails, et non pas par son йchelle sйculaire. А “Doudoutki” cela est йvident.

Anna Zoubkova
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости
Все новости