Les mйlodies de Nabokov sur Lubtcha

Le compositeur Nikolaп Nabokov, le cousin du cйlиbre йcrivain, a appri la musique dans une propriйtй prиs de la ville biйlorusse Novogroudok
Vladimir Nabokov n’a pas encore йcrit sa cйlиbre “Lolita” mais le nom de Nabokov est dйjа connu en Amйrique grвce а son homonyme Nikolaп Dmitrievitch qui йtait compositeur. Qu’est-ce qui les unit? Les historiens tйmoignent: “Nikolaп Nabokov a les mкmes racines que son frиre-йcrivain.

Ils ont le mиme grand-pиre Dmitriп Nikolaevitch, le ministre de la justice а l’йpoque d’Alexandre II et d’Alexandre III; la mкme grand-mиre Maria Ferdinandovna, nй а Corf. Le pиre du futur compositeur йtait Dmitriп Dmitrievitch Nabokov, йpoux de Lydia Eduardovne Falts-Fein, dans la propriйtй Lubtcha se situant prиs de Novogroudok de la province de Minsk Nikolaп a passй la moitiй de son enfance. Les parents se sont sйparйs tфt et c’est son beau-pиre Nikolaп Fedorovitch fon Poiker (oncle Kolia) qui a aidй pour йlever le garзon. C’йtait le voisin de la propriйtй Pokrovskoai qui йtait la deuxiиme maison de Nikolaп depuis l’вge de trois ans. A Pokrovskoai il s’est passionnй pour la musique sur un vieux piano. Ce piano avait son histoire, selon la lйgende, il a йtй bйni par Tchaпkovski. En 1911 Nikolaп Nabokov qui avait huit ans a йtй amenй а Pйtersbourg, oщ il a commencй а voir de temps en temps son pиre Dmitriп Dmitrievitch...

“Comment йtait Lubtcha et les alentours de Novogroudok, oщ le futur compositeur a commencй а former son talent, au dйbut du siиcle passй? Il n’est pas facile aujourd’hui de reconstituer plusieurs йvйnements de cette йpoque, mais nous allons essayer de le faire. Dans la deuxiиme moitiй du XIX siиcle la propriйtй Lubtcha appartenait а Maria Gogenloe qui en 1888 possedait 11.761 dйciatines de terre (mesure agraire йquivalant а 1,0925 ha). 10 ans aprиs elle a vendu la propriйtй pour 2.348 roubles aux frиres Falts-Fein. Probablement, le prйtexte de cette vente a йtй le fait que la famille Gogenloe n’avait pas de racines russes, ce qui crйait certaines difficultйs juridiques pour l’usage de la propriйtй. En 1904 Lydia fon Poiker (le nom de la mиre du compositeur dans un deuxiиme mariage) a achetй Lubtcha avec 4.200 hectares de surface а ses frиres Falts-Fein. On a rйussi а retrouver les actes de 1911, un article dans “Les feuilles de province de Minsk” et l’information de “La Liste des propriйtaires fonciers de la province de Minsk”. A l’йpoque Poiker possedaient 3.676 dйciatines de terres y compris la propriйtй Dйliatitchi et les frиres Falts-Fein avaient 1.524 dйciatines de terres chacun.

А Lubtcha nous avons pris rendez-vous avec un ethnographe connu de la rйgion de Novogroudok Mikhaпl Karpovitch.

— Vous interessez-vous а Lubtcha du dйbut du siиcle passйs? — Mikhaпl Mihaпlovitch trie de vieilles photos. — Certes, les anciennes йditions du centre d’imprimerie laпque ont йtй perdues а cette йpoque, mais Lubtcha restait tout de mкme un endroit extraordinaire. Le seul fait d’avoir deux armes dit beaucoup. Dans les annйes 1900 Lubtcha comptait prиs de 450 maisons et 3.420 habitants. Il y avait une йcole d’йglise. Lubtcha avait aussi sa pharmacie, un cabaret, deux auberges et une brasserie, deux usines fabricant de la limonad et une fromagerie. Biensыr, aujourd’hui on ne trouvera plus d’anciens habitants de Lubtcha qui connaissaient Poiker et son premier mari Dmitriп Nabokov...

Probablement, qu’aprиs le divorce Dmitriп ne venait plus а Lubtcha. Lydia Eduardovna est morte en 1937... On dit qu’elle est enterrйe а Vilno. Les pauvres renseignements qu’on nous a aidй а reconstituer sont les suivants: pour Lydia Eduardovna, selon toute probabilitй, la gestion de la propriйtй Lubtcha n’йtait pas une affaire principale. La fille cadette de Poiker s’est mariйe avec le prince Mirsky, possesseur de la propriйtй Mir а 50 kilomиtres de Lubtcha dans la rйgion Korelitchski. En йtant la maоtresse de la propriйtй а Lubtcha, Lydia Eduardovna passait une grande partie de l’annйe а Vilno. Les affaires dans la propriйtй ne marchaient pas bien. La propriйtй a йtй mise en caution pour dettes dans la Banque fonciиre. Aprиs l’йcheance des dйlais de paiement de la dette, la banque a divisй les terres et les a vendues aux propriйtaires fonciers alentours. La famille Poiker n’a gardй en sa possession que le territoire de l’ancien chвteau de Lubtcha au bord du Niйmen, un grand jardin, le parc а cфtй de la propriйtй et les forкts.

...Peut кtre qu’avec le temps pour Nikolaп Nabokov les impressions de ses rencontres avec le chвteau ont servi de base а certaines fde ses antaisies musicales. En plus il est tout а fait probable que le compositeur ait йtй en visite а Lubtcha les annйes plus tard.

En 1937 Lydia Eduardovna est morte. Son fils a reзu la propriйtй. Mais lui aussi ne s’occupait pas de celle-ci, car depuis 1929 Nikolaп Dmitrievitch vivait en Amйrique. Il est parti lа-bas de Paris aprиs la mort de Diaguelev, pour “Les saisons russes” dont il a crйй la musique. А propos, la musique de Nabokov, son ballet-oratorio “Ode”, йcrit pour Diaguelev a йtй remarquйe en Union Soviйtique. Le musicologue Boris Astafiev йcrivait: “Sur plusieurs pages de sa musique on peut dire qu’elle est mйlodique, on peut mкme dire qu’elles chantent”. Aux Etats-Unis Nabokov a commencй а travailler avec “Le ballet Russe de Monte-Carlo”. La mise en scиne de “L’union pacifique”, dont la base ont servi а moitiй oubliйes mйlodies du folklore amйricain, a reзu un grand succиs. La capacitй de travail de Nikolaп Dmitrievitch йtonnait tout le monde, car le compositeur a crйe un aprиs l’autre les ballets “La vie de Polichinelle”,” Les efforts vain de l’amour”,”La derniиre fleur”, la symphonie “La priиre”, l’йlйgie “Le retour de Pouchkine”, la cantate “L’Amйrique йtait l’espoir”. Il a transcris en musique pour orchestre 5 poиmes d’Anna Ahmatova et 4 poиmes de Boris Pasternak. Si on pouvait savoir combien d’йmotions de l’enfance de Nabokov, qu’il a passй а Lubtcha, ont йtй mis par lui а la base de ces oeuvres?..

En plus, il n’est pas facile de le dйfinir comme un compositeur amйricain, russe ou biйlorusse. Nikolaп Dmitrievich possйdait un potentiel crйateur immense, il a pu le rйaliser, pour preuve les oeuvres nommйes ci-dessus et les projets festivaliers, qui ont йtй rйalisйs dans les diffйrents pays du monde. En 1952 Nabokov a prйsidй “Le festival parisien du XX siиcle”, en 1955 le festival musical а Rome.

Le destin de Nabokov ressemble а celui de Chagall. Rappelez-vous un long chemin de retour du peintre dans son pays natal а Vitebsk. Est-ce que la musique de Nabokov rйussira а se frayer au moins un sentier а Lubtcha?..

“Dans l’air on sent le printemps. Je ne peux pas m’endormir, parfois quelqu’un sanglote, j’entends aussi les mots d’une chanson triste et йtrange d’une femme... Au-dessus de moi les йtoiles. Devant moi la mer sans bords et immense...” Ce sont les derniers mots de la premiиre partie des mйmoires de Nikolaп Nabokov, oщ il parle de son enfance а Lubtcha, de son adolescence passй dans la rйserve naturelle Ascania-Nova, qui a йtй fondй par son oncle Fridrik Falts-Fein originaire de Novogroudok. Mais c’est une autre histoire. Certainement, elle aussi est nйe sous les йtoiles de Lubtcha.

Mais nous, on revient а notre йpoque. Aujourd’hui on restaure la tour d’entrйe а Lubtcha et il faur dire que l’ethnographe Karpovitch en est йnormйment content.

Nikolai Gaпba,
Alesse Karievski
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости
Все новости