Les montres du temps passй

La manufacture Bйrйjanskaпa йtait la premiиre fabrique de production “des tйmoins et ses juges du temps” dans l’Empire russe. Elle a йtй construite en 1789
Quand je voie aux poignets des banquiers et d’autres requins du business des montres йtincellentes d’un prix de plusieurs miliers de dollars, je me rappelle les vieilles cartes postales montrant des horloges sur les tours urbaines et les sabliers. Il fallait inventer ces machines а compter le temps de nos vies en йgrainant doucement et paisiblement pour chacun de nous les secondes et les minutes!.. Rappelons nous les paroles de cette chanson: “L’ancienne horloge marche encore,/ l’ancienne horloge est le tйmoins et le juge,/ lorsque tu entrait dans la maison,/ elle composait un hymne,/ en tintant / de toutes ses cloches”...

On regrette, que la production des montres n’ait pas aussi bien accrochйe que les pignons de celles-ci dans le district de Gorki de la province de Moguilev. Car le Bйlarus jusqu’а aujourd’hui n’a pas rйussi а suivre la rйvolution mondiale dans l’industrie horlogиre. La manufacture Bйrйjanskaпa йtait la premiиre fabrique de production “des tйmoins et ses juges du temps” dans l’Empire russe. Elle a йtй construite en 1789.

Comment йtaient les montres de cette manufacture? Pour le savoir j’ai tйlйphonйй au doyen des ateliers d’йtudes de la contrйe de Moguilev Vladimir Moпssййvitch Livchits. Jusqu’а rйcemment il йtait le directeur du musйe historiko-ethnographique de Gorki. Mais mкme lui n’a pu m’apporter plus de renseignements sur la production de cette manufacture que ce que l’on peut lire dans les encyclopйdies et pourtant cet homme a rencontrй beaucoup de montres rares.

— Les montres ne sont pas mon hobby, mкme si j’ai toujours trouver intйressant de les examiner et de savoir oщ je pouvais les exposer... Et malheureusement je ne me suis jamais spйcialement occupй de la production de la manufacture Bйrйjanskaпa...

D’ailleurs, les traces des montres de cette manufacture se sont tellement embrouillйes, qu’aujourd’hui mкme les historiens ne les trouvent facilement.

Le village de Berejan, oщ sur ordre du prince Potemkine le Suйdois Nordchtein a construit cette entreprise unique en ces temps-lа fin du XVIII siиcle, se trouvait dans le comtй Dubrovenski du district de Gorki. Aujourd’hui ce village a disparu des cartes des rйgions de Moguilev et de Vitebsk. Et il ne faut pas oublier, qu’en 1794 l’impйratrice Ekaterina II a ordonnй le transfert de la manufacture dans la ville d’Ekaterinoslav qui est aujourd’hui Dnepropetrovsk en Urkaine.

Les musйes et les collectionneurs de Grodno portent une grande attention aux anciennes montres. C’est pourquoi, probablement, et ce n’est pas accidentel, il y a quelques annйes en arriиre s’est passй а Grodno une exposition remarquable portant le nom suivant: “Il est impossible de dire au temps:“ Attends!”. Les employйs du musйe d’Etat historiko-archйologique de Grodno ont rйuni un grand nombre de montres а gousset, de pendule, d’horloges sur pieds, de tour et de cheminйe, de sabliers, de cadrants solaires et mкme des chronomиtres soi-disants transportables. Au total l’exposition a pu prйsentй environs 100 exemplaires. Des horloges transportables, nous en avons trouvй seulement deux. Une en Italie et la deuxiиme en Angleterre, fabriquйes au XIX siиcle. La plus vieille piиce de l’exposition est une horloge а carillon venant de la tour de la Cathйdrale catholique de Grodno. Pour кtre plus exacte, а l’exposition on n’a prйsentй que leur cadran, qui “a dйmйnagй” au musйe aprиs la restauration de l’original.

Tandi que l’horloges а carillon, qui rйjouit toujours les habitants et les visiteurs de cette ville ancienne Grodno, est toujours restйe а son ancienne place. Quand vous serez а Grodno, jetez un coup d’oeil а la place Soviйtique. Admirez la silhouette ajourйe de l’йglise catholique et examinez l’ancienne horloge. On dit, que le mйcanisme du XVI siиcle de celle-ci a йtй gardй а l’origine jusqu’а aujourd’hui. Probablement, que cette horloge а carillon est une des plus anciennes de toute l’Europe... Donc, la curiositй de Grodno est trиs importante et il n’est pas accidentel, que les citadins aiment se promener mкme la nuit du Nouvel An sur la place Soviйtique.

Mais nous pour nos recherches quittons la ville de Grodno et revenons dans la rйgion de Minsk, lа jettons un coup d’oeil sur une vieille propriйtй de Doukor. Le temps efface les traces graduellement. Il y a longtemps dйjа que le chвteau de Doukor est devenu une histoire. Il est plus connu d’aprиs le tableau de Napolйon Orda et par une multitude de descriptions faites par des voyageurs soigneux, s’arrкtant toujours pendant leur voyage dans ce lieu. La tour d’entrйe, par contre, a survecu jusqu’aux nos jours et disparaпtra certainement dans un temps futur. Autrefois elle йtait ornйe d’une sympathique horloge а carillon. Il serait intйressant de savoir le temps qu’il a fallu au maоtre des lieux pour conduire le projet de la crйation du chateau de Doukor et de son parc, et de l’installation de l’horloge sur la tour de garde, permettant de voir celle-ci de loin?.. Il y a quelques annйes dans un journal local de Poukhovitchi des enthousiastes ont proposй de ramener а la vie ce monument dl’architecture et de rйanimer l’horloge de Doukor. Mais, comme cela arrive souvent, l’affaire n’est pas allйe plus loin que les mots. Pour jeter un coup d’oeil sur la tour de garde de Doukor j’y suis allйe avec l’ethnographe rйgional et le premier directeur du musйe de Poukhovitchi Vassili Nikitovitch Svistoun.

— On pourrait installer une remarquable exposition dans la tour de garde et l’horloge de celle-ci pourrait servir d’ornement rappelant la briиvetй de la vie, — dit, en regardant les йpoques passйes, Vassili Nikitovitch, un des collectionneurs les plus actifs sur Poukhovitchi, car pour la mйmoire il est particuliиrement fвcheux de laisser partir dans le nйant cette tour avec son horloge.

Entre temps, l’hiver а Doukor lance la musique... “Il est impossible de faire revenir la vie en arriиre/ et il est impossible d’arrкter le temps mкme pour un instant./ Mes nuits sont tristes et ma maison solitaire /mais mon ancienne horloge marche encore...”

Alesse Karlukevitch.

Les cartes postales de la collection
de Vladimir Likhodedov
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?