Le tournant vers l’Est

Des hommes d’affaires polonais voient leurs intйrкts sur la rive biйlorusse de Boug
Au voпvodat Podliassa on l’appelle “ le premier conducteur de tracteur ”. La firme de Serguйiuch Martynuk est devenue en fin de compte le plus grand producteur des tracteurs dans le pays. Elle s’йtait occupйe de la vente des tracteurs “ Biйlorusse ” en Pologne, quand personne ne croyait au succиs de ce business, puisque tous les espoirs йconomiques йtaient fondйs en Ouest.
Martynuk est venu au business de la nomenclature du parti gouvernant — PORP. Il avait trente ans et йtait directeur de l’entreprise agricole quand on l’avait appelй convoquer au rapport au comitй du parti de voпvodat et avait puni pour la non-exйcution des instructions dirigeantes, la manifestation de l’indйpendance de trop. Alors il y avait encore une voie de l’initiative privйe. Serguйiuch a commencй а produire ... des monuments funйraires. Comme on dit, il avait commencй avec des pleurs. Et avait gagnй le premier argent d’entrepreneur.

Cependant bientфt en Pologne c’est l’inflation qui s’йtait dйchaоnйe. Des investissements йtaient devenus un seul moyen de la conservation de l’argent gagnй. En 1988 on s’йtait associй avec les amis-entrepreneurs, on avait crйй une association privйe dans un grand village Narev sur la rive de la riviиre homonyme а 40 kilomиtres de Belostok, on avait ouvert quelques magasins de village, oщ vendaient “ du savon et de la marmelade ”.

Alors l’association s’йtait dйfendue de l’inflation et avait fixй les yeux sur le marchй de combustible. Les Polonais commenзaient а acheter des automobiles, mais mкme а Narev il n’y avait pas de pompe а essence. Il fallait franchir 20 kilomиtres pour faire son plein d’essence. L’association avait construit quelques stations-service, y compris а Belostok.

Mais des contacts avec des voisins orientaux sont devenus cruciaux dans le destin de l’association. Pendant des livraisons de la production agricole au Bйlarus et en Russie, c’est le troc qui йtait le moyen de rиglement des comptes. Les partenaires d’affaires biйlorusses payaient par les tracteurs qui йtaient plus bon marchй que les “ Oursous ” nationaux et les machines d’ouest. C’est pourquoi on les vendait plus vite sur le marchй polonais. La marque de l’Usine des tracteurs de Minsk avait subi la concurrence post-socialiste, les ventes progressaient. On avait crйй une sociйtй mixte. Et ensuite la sociйtй de Martynuk a mis en route la production de tracteurs locaux construits а la base du “ Biйlorusse ”. Mкme maintenant il y a beaucoup de dйtails et de nЅuds de Minsk dans le “ laboureur ” polonais.

A l’heure actuelle, plus de 1 000 personnes travaillent dans cette entreprise. Le chфmage а Narev ne constitue que 7 pour-cent, tandis que en Pologne il atteint 20 pour-cent. Martynuk n’est pas avare de la bienfaisance: il aide l’йglise orthodoxe, il est le sponsor de plusieurs activitйs culturelles, organisйes par la minoritй nationale des Biйlorusses en Pologne.
Grвce aux tracteurs biйlorusses Serguйiuch Martynuk est devenu un businessman influent, a obtenu de bons rйsultats dans la vie.

Ces derniers temps les associations polonais s’orientent trиs activement vers la direction orientale et tвchent de revenir aux marchйs perdus derriиre Boug.
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?