Le cout de la mйmoire

Le temps a sa mesure et son cout. Il y a vingt ans que la tragйdie de Tchernobyl a eu lieu. Aujourd’hui il ne sert plus а rien d’йclaircir les raisons de ce qui s’est passй en avril 1986 а la station atomique prиs du Bйlarus. Mais, en se rapellant cette йpoque, on sent vivement la douleur humaine et on se rend compte du prix des sacrifices des sauveteurs et des pompiers, ayant participйs а l’йlimination de l’incendie. Tous ces gens accomplissait leur devoir dans cette “zone” au dйtriment de leur santй et en risquant leur vie
Le temps a sa mesure et son cout. Il y a vingt ans que la tragйdie de Tchernobyl a eu lieu. Aujourd’hui il ne sert plus а rien d’йclaircir les raisons de ce qui s’est passй en avril 1986 а la station atomique prиs du Bйlarus. Mais, en se rapellant cette йpoque, on sent vivement la douleur humaine et on se rend compte du prix des sacrifices des sauveteurs et des pompiers, ayant participйs а l’йlimination de l’incendie. Tous ces gens accomplissait leur devoir dans cette “zone” au dйtriment de leur santй et en risquant leur vie.
Oui, le temps n’est pas une abstraction sиche. Le temps est une substance concrиte. Tchernobyl a йclairci beaucoup de choses. Par exemple le fait qu’un accident technogиne ne peut pas кtre local et que pour le surmonter il faut s’unir. On regrette, que le Bйlarus pendant trиs longtemps a йtй obligй de prouver, qu’il a souffert plus que les autres de l’accident de la centrale nuclйaire de Tchernobyl. Avec retard cela a йtй compris par les autres pays. Certes, la reconnaissance initiale йtait trиs importante. Mais notre pays a fait beaucoup de lui-mкme, pour que les consйquences de Tchernobyl soient moins douloureuses.
Pendant 20 ans l’Etat a versй des allocations considйrables pour la liquidation des consйquences de cet accident. Je pense, que les participants de la confйrence internationale, qui aura lieu а Minsk, pourront voir et estimer l’йchelle de ce qui a йtй fait. Prenons comme simple exemple le Centre rйpublicain de mйdecine en radiation, qui a йtй crйй а Gomel. Ce centre propose la rйhabilitation non seulement pour les Biйlorusses, mais aussi pour les personnes, ayant souffert de cet accident et venant de Russie et d’Ukraine. Dans la rйgion de Gomel on a concentrй toutes les ressources intellectuelles et technologiques pour йtudier, pronostiquer et surmonter les consйquences de la contamination par radiation, non sans raisons dit notre correspondant Andreп Novikov dans l’article “Conjoncture d’une triste expйrience”. Il y a de sйrieuses raisons, qui nous permettent de dire, que la science mondiale n’a pas йloignй le sujet de Tchernobyl au deuxiиme plan. Au contraire, а l’avis de l’auteur de l’article mentionnй, on constate une augmentation de l’intйrкt de diffйrents pays а ce sujet. Les scientifiques biйlorusses ont beaucoup de choses а dire et pour cette raison la demande sur les rйsultats de leurs йtudes augmente chaque annйe. Tout est simple. Que nous le voulions ou non, les technologies nuclйaires se dйvelopperont. Dans des conditions de manque des ressources naturelles, l’humanitй de plus en plus souvant s’adresse а l’йnergie atomique. Ainsi, dans un seul pays comme la France existent prиs de 60 stations atomiques. Donc, compte tenu de cela, on peut dire, que personne n’a d’assurence contre les accidents techniques et naturels…
Cette expйrience triste est quand mкme apprйciable. Et ce n’est pas sans raison Gans Piter Buts, un scientifique allemand connu, qui en mars a visitй le Centre de mйdecine en radiation et йcologie des personnes а Gomel, a dit: “Le Bйlarus a fait un grand progrиs dans la solution des problиmes d’йlimination des consйquences de l’accident de Tchernobyl”. Le docteur des sciences physiques Gans Piter Buts a prйsidй le groupe d’experts йtrangers dans le domaine de la santй publique et de l’йnergйtique atomique lors de son voyage а Gomel.
Certainement, que les conclusions sont trиs importantes. Mais ce qui a beaucoup plus d’importance, ce sont les rйsultats des йtudes grвce а leur caractиre appliquй! Ainsi grвce aux scientifiques, les entreprises agraires dans la proximitй directe de la centrale nuclйaire de Tchernobyl ont appris а avoir une production propre d’une haute rentabilitй, et cela est trиs important.
Il y a vingt ans Tchernobyl nous a apportй un malheur. Nous le savons et devons nous en rappeler. Tchernobyl a aussi rйveillй beaucoup de gens indiffйrents dans le monde qui ont senti profondйment ce malheur comme le leur. Aujourd’hui, vingt ans aprиs cet accident tous ces gens sont devenus proches du Bйlarus. Et nous leur disons: “merci”.

Victor Kharkov
le rйdacteur de la revue “Беларусь.Bйlarus”
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости
Все новости