Le conte du papillon et de la cigogne, ou la Maison d’un poиte

Le musйe Maxime Bogdanovitch au faubourg Troпtskoй de Minsk cйlиbre son anniversaire
Le musйe Maxime Bogdanovitch au faubourg Troпtskoй de Minsk cйlиbre son anniversaire.

Un musйe... Une sorte de sйrieux, de conservateur... Mais ce musйe d’un jeune poиte est aussi jeune et vient d’avoir 25 ans. Pas plus, mais pourquoi? Les Biйlorusses ont compris la valeur de l’hйritage de Maxime Bogdanovitch depuis longtemps lorsqu’aux annйes 20 du siиcle passй Adam Iйgorovitch, le pиre du poиte, aurait reзu presque une voiture personnelle pour la livraison des archives de son fils au Bйlarus...

Eh bien, aucune voiture spйciale, — prйcise Tatiana Chelegovitch, directeur du musйe Maxime Bogdanovitch au faubourg de Troпtskoпй de Minsk. — Il y avait un diplфme de garde signй par Ivan Zamotine, directeur de l’Institut de la culture biйlorusse. Il n’y a pas longtemps l’historien Vitali Skalaban a suivi la voie de la perpйtuation de Maxime Bogdanovitch. C’est encore en 1918 qu’on devait crйer а Minsk une maison biйlorusse de son nom. Mais aux annйes 1930 Maxime Bogdanovitch йtait considйrй comme un symbole “d’influence bourgeoise” et de dйcadence. Son nom a йtй oubliй pour les dйcennies. Les gens йtaient intimidйs et ne voulaient pas sacrifier leur vie pour le Bogdanovitch mort... Mais les temps, Dieu merci, ont changй. L’Union des йcrivains et le Comitй Central du Parti communiste ont reзu une demande йcrite d’immortalisation du classique. C’est en 1981, vers le 90-anniversaire du poиte qu’on a ouvert le musйe. Un peu plus tard on a crйй des filiales: en 1991 — “Bйlarusskaпa khatka” (“Cabane biйlorusse”), la maison oщ logeait Maxime Bogdanovitch en 1916 а Minsk, et en 1994 — la filiale dans le village de Rakoutevchtchina.
— Il y a quelques annйes un incendie а Rakoutevchtchina a brыlй deux bвtiments d’exposition... Va-t-on les restaurer?
— Oui, c’est un grand malheur... L’йtй йtait chaud et sec, les constructions sont en bois couvertes de roseau. Une cigarette mal йteinte qui a йtй jetйe par terre... Il y a une autre version: une bouteille vide aurait servi de lentille au soleil... Prиs de 70 piиces trиs intйressantes sont perdus pour toujours. On voudrait restaurer les bвtiments. D’autant plus qu’il y a une idйe d’itinйraire agrotouristique.
— Nйanmoins, on fait de nouvelles ouvertures concernant Maxime Bogdanovitch. On a trouvй la tombe de son grand-pиre. D’oщ le musйe l’a-t-il su?
— Vladimir Dorogouj, professeur en retraite, nous a tйlйphonй et a demandй: “Savez-vous oщ est enterrй le grand-pиre de Maxime Bogdanovitch du cфtй maternel?” J’ai rйpondu que, malheureusement, non. “Eh bien, prenez un crayon et notez...” En visitant la tombe de sa femme sur le cimetiиre urbain, Vladimir Dorogouj a dйcouvert une pierre portant une inscription qu’y repose Afanassi Ivanovitch Miakota. Et on va visiter la ville de Tchervien.
— Tatiana Eduardovna, que pansez-vous d’un livre d’oeuvres de Maxime Bogdanovitch qui vient d’кtre publiй par une maison d’йdition privйe sous le nom “Journal intime de Maxime Bogdanovitch”? Bien que le “Journal intime” proprement dit, c’est-а-dire quelques pages inйdites d’un journal de Maxime qui provoquent tant de discussions vives, y soit absent. Les йditeurs expliquent le nom par le fait que toute l’oeuvre du poиte est son journal intime.
— L’initiative de maisons d’йdition privйes de populariser les classiques de la littйrature biйlorusse ne peut que me rйjouir. L’йditeur Vladimir Sivtchikov nous a demandй de consentir а la publication du “Journal” dans ce livre... Mais а notre point de vue ce n’est pas bien l’йdition non scientifique, car le manuscrit qu’on appelle “journal intime” nйcessite le dйchiffrement. Au jour d’aujourd’hui toutes les possibilitйs de le faire dans notre pays sont йpuisйes. La derniиre expertise faite а l’initiative du musйe a lu ce document а 50% approximativement. Dont 20% — sans faute, sans variantes. A quoi bon prйsenter Maxime Bogdanovitch si douteusement? De plus, le manuscrit est dans un йtat trиs mauvais. Le papier fin et de mauvaise qualitй, des notices de crayon sont а peine visibles. Les plis sont le moindres des problиmes. Il ne reste qu’а l’ouvrir quelque fois pour de 8 pages obtenir 32... Le document est а conserver. Et l’annйe suivante on va le faire.
— Avec le nom de Maxime Bogdanovitch sont liйes beaucoup de lйgendes. Par exemple, si l’on visite la tombe du poиte а Yalta, on peut y voir un chaton... Son apparition est interprйtйe de la maniиre la plus mystique. Pendant l’office funиbre de Maxime, un papillon doit voler dans l’йglise, comme dans un poиme connu du poиte.
— Je peux y ajouter, que pendant la fкte de la poйsie а Rakoutevchtchina, une cigogne arrive toujours pour tourner au-dessus de la scиne... L’homme a besoin de contes. Tout de mкme je ne crois ni а la mystique, ni aux fantфmes. Maxime Bogdanovitch est une personne claire et son вme est apaisйe. Si nйcessaire, on peut voir de la mystique dans le fait que le systиme d’alarme est actionnй au “Cabane biйlorusse” si souvent. Tout est fermй, il n’y a personne, mais il fonctionne... Peut-кtre, c’est un retrait du sol sous le fondement. Encore, dans la salle d’exposition consacrйe а la pйriode de Grodno de la vie de la famille de Maxime Bogdanovitch, des visiteurs s’йvanouissaient souvent prиs d’un des panneaux. Nous avons dйjа mis un verre d’eau sur l’appui de la fenкtre et du validol... On pensait а cause de touffeur, car il n’y a pas de climatiseurs, et le nombre d’excursions augmente. Au dйbut des annйes 90, l’йsotйrisme йtait en vogue, une femme experte en osier y est venue pour dйfinir l’йnergie. Ses cadres “ont sautй” prиs du stand “fatal”. Une mauvaise personne y aurait йtй enterrйe... Je suis rйaliste, et je ne crois pas aux “decouvertes” pareilles.
— Mais qu’est-ce qui йtait autrefois а la place de ce bвtiment?
— Une maison d’habitation de la fin du XIX siиcle et une gargote au rez-de-chaussйe. On ne sait pas ce qui йtait encore plus tфt. Des fouilles archйologiques n’ont pas йtй organisйes. C’est bien dommage. Le faubourg Troitskoпй est un centre historique. Je me le rappelle avant la restauration — des maisonnettes sans attrait en ruines. Maintenant tout est beau. Mais on dirait que l’endroit est mort. Aprиs la restauration y venaient tant de gens! Maintenant parfois on y tourne des films, russes de prйfйrence... Il y a encore des mariages. Mais ce n’est pas vie...
— Mais parmi ce “royaume mort” on peut trouver des musйes remarquables littйraires — ceux de l’histoire de la littйrature biйlorusse et le vфtre, une galerie de peinture... А propos, je remarque une tradition — pendant des soirйes littйraires au faubourg Troпtskoпй des hommes de lettres connus sont toujours suivi de jeunes poиtes dont beaucoup sont prкt а expйrimenter...
— A son йpoque Bogdanovitch йtait considйrй comme avant-gardiste. C’est pourquoi de un esprit novateur littйraire doit assister dans ces murs. Maintenant, vers le 115-anniversaire de Maxime Bogdanovitch, on a annoncй le concours d’oeuvres d’enfants “Reflets”. Nous acceptons des oeuvres littйraires, des dessins, des panneaux et de la broderie... Une exposition des travaux des vainqueurs et la remise des prix aura lieu en novembre.

Valentina Jdanova
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?