La vie aime les optimistes

En ce qui concerne la gйographie des liens commerciaux, tous les йconomistes, indйpendamment de leurs vues politiques, disent qu’elle est balancйe comme jamais auparavant
l’automne s’est prйsentй chaud dans le pays surtout а en juger par le thermomиtre йconomique. Le travail dans les entreprises et les cabinets ministйriels bat son plein. L’annйe s’achиve et une partie de la vie devient le passй. Les savants et les gйrants de l’йconomie analysent les rйsultats du quinquennat passant et font des projets pour le futur.

Le programme de dйveloppement de l’export pour les annйes 2006–2010 se trouve au centre de l’attention des managers et journalistes. Sincиrement dit, quand j’entends quelqu’un dire que le Bйlarus doit кtre orientй vers l’export je souris involontairement. Chers amis, est-ce que зa peut кtre autrement? Pour un petit pays c’est une nйcessitй d’avoir des positions stables aux marchйs extйrieurs. Nйcessitй incontestable. C’est pour зa, qu’il vaut mieux parler tout de suite des volumes, qualitй et directions de l’export.
Voilа les donnйes du Ministиre des statistiques: pour la pйriode janvier-aout de l’annйe courante, les consommateurs йtrangers ont achetй des marchandises et services biйlorusses pour une somme de 10,137 milliards dollars. Зa dйpasse de 17,7% les indices de l’annйe prйcйdente. Ainsi le solde de notre commerce est positif et fait 677,2 millions de dollars. Quel rйsultat!

En ce qui concerne la gйographie des liens commerciaux, tous les йconomistes, indйpendamment de leurs vues politiques, disent qu’elle est balancйe comme jamais auparavant. L’avancement dans les pays de l’Union Europйenne a abouti а la diversification des marchйs. Regardons le pourcentage du volume de l’export а partir de janvier jusqu’а juillet: 36% en Russie, 8,2% dans d’autres pays de la Communautй des Йtats Indйpendants et 43,9 dans les pays de l’Union Europйenne. Le programme de dйveloppement a pour but de faire un pourcentage des livraison sur le marchй europйen augmenter de 47%. Il est а noter que le but est ambitieux. En plus nous devront rivaliser non seulement avec les producteurs locaux et de la qualitй des marchandises mais aussi des prix d’un grand nombre de produits chinois et d’ailleur...

Sur le marchй mondial c’est comme sur le ring: on respecte les forts et on bat les faibles. Faites attention aux expressions des йconomistes d’йtat et vous sentirez la fougue du combat: “reconnaissance concurrentielle”, “politique aggrйssive de marketing”, “expansion aux marchйs extйrieurs”, “modernisation complexe”... Ces moyens sont visйs а renforcer les exporteurs. Il y a les exporteurs qui travaillent dйjа au-dessus et donnent un bon exemple aux autres. Par exemple, rйcemment Nikolaп Andrianov, le directeur gйnйral de l’usine biйlorusse mйtallurgique, a annoncй aux journalistes un programme а long terme de dйveloppement de l’entreprise. Conformйment au plan tracй, l’usine biйlorusse mйtallurgique (85% de sa production est exportйe а l’йtranger) fera accroоtre le volume de sa production d’un milliard jusqu’а 4,5–5 milliards dollars (!) vers l’annйe 2025.

Nous voilа au macroniveau. Qu’est-ce qu’on a devant nous? Il y a deux scйnarios: le premier est celui de base et le deuxiиme est optimiste. Selon le premier l’export se multipliera de 1,5 fois, selon le deuxiиme de 1,8. Lequel de ces deux sera plus proche de la rйalitй, зa dйpend et en mкme temps ne depend pas des producteurs biйlorusses. La conjoncture mondiale est une substance presque incontrфlable. D’ailleurs, vous savez que la vie aime les optimistes.

Andreп Vasiliev
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?