Lа, oщ l’on cuit les pots

Dans le village de Gorodnaпa prиs de Stoline vivent les potiers qui gardent les secrets de cet art ancien
La premiиre mention sur Gorodnaпa est datй de l’annйe 1448. Autrefois ce village possйdait un droit de Magdeburg а l’йgal avec les villes. Sur ses armes on voit un йlan avec des cornes d’or qui marche fiиrement dans un champ d’argent. Non loin du villages se trouve une montagne appellйe Zamtchichtchet (du mot “zamok” qui signifie “chateau”). Qui sait, peut-кtre, il y longtemps se trouvait ici le chвteau de David Gorodenski? Gorodnaпa est connu grвce а son pain fait au four et а ses alentours riches en champignons et baies, mais il est plutфt connu grвce а ses potiers qui gardent soigneusement les secrets de cet art ancien et surtout grвce au centre de poterie qui a йtй ouvert rйcemment.

— Savez-vous qu’autrefois la vaisselle de Gorodnaпa se vendaient dans les magasins, dont l’un йtait а Varsovie et l’autre а Cracovie? — me dit le chef du centre Olympiada Lйonovets.

Au XIX siиcle Gorodnaпa comptait 300 potiers, maintenant il n’en reste que 12. Il y a aussi 16 enfants qui prennent des cours d’art de poterie au centre.
А Gorodnaпa on extrait l’argile sur place, la couche de son gisement atteint dans certaines endroits 18 mиtres. L’argile de Gorodnaпa aprиs la cuisson est trиs solide, elle ne craint ni la chaleur, ni le froid, autrefois on l’utilisait mкme pour faire une brique spйciale rйsistante au froid.

La premiиre chose qu’on voit en rentrant au musйe du village, c’est une galerie de photos. Elle prйsente les portraits des fondateurs de la plus connue dynastie de potiers de Gorodnaпa, celle de Mironovitch. Il y a aussi les photos d’Avraam Basovets qui a reзu un prix pour sa maоtrise des mains d’Alexandre Loukachenko en 2003, et celles l’Arseniп Chelest qui a йtй reconnu le meilleur potier du pays en 2004.

Avant que l’argile se trouve sur le rond d’un potier, celui-ci en fait une immense boule qu’on appelle “babka”. Ensuite il “bat” l’argile avec un grand marteau de bois et la rabote pour la transformer en tout petit copeau а fin de ne pas avoir dans l’argile des pierres ou des pailles et d’autres additions, qui brulent lors de la cuisson, ce qui provoque la formation de vides dans les bords du pot. Aprиs le potier refait la “babka” de l’argile et зa recommence depuis le dйbut jusqu’а que l’argile devienne plastique et mou, comme du beurre. En ce qui concerne la conservation de “la babka”, elle doit кtre mise dans un sous-sol frais et кtre arrosйe d’eau constammement.

... Pendant que je me promиne dans le musйe, les deux frиres Chelest — Sergueп 11 ans et Ivan 12 ans — travaillent dans l’atelier du centre de poterie. Il faut noter que cette annйe Ivan est proposй pour un prix rйgional “l’Ouverture de l’annйe” de la part de la rйgion de Stoline. Cela fait dйjа deux ans que les garзons aprennent l’art de la poterie en profitant de chaque minute libre pour s’occuper de leur affaire prйfйrйe. Cette passion est trиs facile а expliquer, car leur grand-pиre a йtй potier et leur pиre est un peintre qui non seulement peint les tableaux avec de la peinture а l’huile mais aussi fait des gravures sur le bois.

— Avant а Gorodnaпa chaque cour avait un potier, la preuve sont les fours pour la cuisson de la vaisselle en argile devant les maisons des habitants du village, — explique Olympiada Lйonovets. — Il y a aussi un four commun dans le village pour ceux qui n’en ont pas chez eux. C’est parce que les habitants de Gorodnaпa prйfиrent prйparer toute la nourriture dans les pots faits de leurs propres mains, car la nourriture prйparйe de cette faзon a un tout а fait autre goыt...
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости