L’alouette de la scиne

Autrefois Alйsia, une jeune fille de talent, est montйe sur la scиne avec une chanson touchante l’“Alouette” et elle a rйussi а devenir une chanteuse populaire biйlorusse grвce а sa volontй de gagnante
I l y a trente ans au Bйlarus est apparu un groupe lйgendaire “Siabry”, dont le fondateur et soliste Anatoly Yarmolenko est restй inchangй. Les musiciens se sont pratiquement produit sur toutes les scиnes prestigieuses de concert de l’ancienne Union Soviйtique, et йtaient souvent en tournйe а l’йtranger, en visitant plusieures fois les USA, l’Inde, la Pologne, l’Allemagne, la Finlande, les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amйrique latine.

Pendant toutes ces annйes “Siabry” a fait en sorte de ne jamais se sйparer d’Alйsia, une petite fille fragile de talent, qui est devenue le porte-bonheur du groupe. La fille d’Anatoly Yarmolenko est montйe sur la scиne pour la premiиre fois pour interprйter une chanson touchante l’”Alouette”. Comme cela arrive souvent aux enfants des artistes populaires, elle n’est pas restйe dans la mйmoire des spectateurs comme l’interprиte de cette seule chanson. Car heureusement, Alйsia Yarmolenko s’est forgйe une personnalitй de gagnante, rйussissant а devenir une chanteuse populaire biйlorusse.

— On peut dire maintenant, que je revis une deuxiиme popularitй, car je peux donner des concerts sans le groupe “Siabry”. Trиs rйcemment je suis revenue de la ville de Kaliningrad et de sa rйgion en Russie, oщ je me suis produit seule avec un groupe de danse. Aujourd’hui il m’est agrйable de rentrer sur scиne avec une salle comble et je comprends que tous ces gens ne sont pas venus pour voir le groupe “Siabry”, mais pour le concert d’Alesia. Pour mes concerts en solo viennent des spectateurs de tout вge et l’on peut voir des mamies danser jusqu’au finale du concert. Et ce sont les relations les plus proches et agrйables, qu’un artiste peut avoir avec son public.

— Mais pourquoi partez-vous en tournйe sans musiciens?

— Pour l’instant nous avons dйcidй de mettre un accent sur le show du concert. Nous avons un camion complet de dйcors et costumes... Par exemple, pour la chanson “Lа-bas, on fait la boom” moi et les danseurs nous habillons en boa et plumes, nous prenons des pйtards en mains et confettis et nous mettons sur scиne une ambiance de fкte et de gaietй.

— Quelles sont les chansons de votre rйpertoire que prйfиre le public moderne?

— А mon avis, les spectateurs se sont ennuyйs des rythmes disco.
Donc, rйcemment, nous avons pris la chanson “Obier, obier...” du rйpertoire de “Siabry” en langue biйlorusse. C’est une chanson du folklor national mais nous avons fait sur elle un nouvel arrangement. Aussi beaucoup de spectateurs nous demandent souvent d’exйcuter cette chanson.

— Quel associations faites-vous avec le nom Bйlarus?

— Quand je monte sur une scиne d’йmission de variйtй, tous les prйsentateurs biйlorusses m’annoncent de la faзon suivante: “Le Bйlarus a beaucoup de symboles — “Bйlavejskaпa pouchtcha”, les tracteurs biйlorusses... Mais aussi une jeune fille Alesia”. Car le nom d’Alesia est associй au Bйlarus. Comme d’autres associations qui sont l’йtй, les champs, la rosйe, les cigognes en vol et, bien-sur, la propretй. En effet, aprиs mes tournйes, lorsque je rentre au Bйlarus, je comprends soudain que lа-bas cette propretй me manquait.

— Rйcemment dans la presse on a annoncй le fait qu’”Alesia” йtait un pseudonyme.

— Oui, j’ai lu cet article. Mais il ne m’a pas йmue. Si c’йtait un secret, que je cachais depuis longtemps, je comprendrai cette nouvelle sensationnelle. Mais depuis l’enfance on m’appelle Alesia et je disais toujours, sans le cacher, que je travaille sous un pseudonyme. Comme plusieurs artistes qui choisissent eux-mкmes un nom de scиne. Et dans cela je ne vois rien de rйprйhensible.

— Grвce а la chansons “Oiseaux, mes oiseaux”, c’est comme si vous aviez йtй rйgйnйrйe. Comment cela est-il arrivй?

— Probablement, que mon temps est venu pour exйcuter les chansons modernes. Un jour j’ai entendu la chanson “Oiseaux, mes oiseaux” du compositeur Oleg Elisseenkov sur une musique populaire biйlorusse qui а ce moment commenзait sa montйe, et j’ai compris que ces “Oiseaux” ils m’йtaient nйcessaire de les capturer pour les mettre dans ma cage. D’autant plus, que le sujet sur les oiseaux a toujours existait dans mon oeuvre. Mais aprиs l’accouchement de mon enfant je pesais 80 kg, ce poids йtait pratiquement deux fois plus grand que mon poids actuel. Et а cette йpoque pour diminuer quelque peu mes proportions а l’йcran dans le clip je me suis serrйe la taille avec un corset. Et maintenant cela est trиs а la mode de se produire sur scиne, on ne sait pourquoi, dans un corset...

— Mais comment rйussissez-vous а revenir sur scиne dans une telle forme en ayant perdue vos 80 kg?

— Cela йtait terrible. D’abord je me cachais а la vue des gens en allant а la salle de sport. Et maintenant plusieurs de mes proches, qui voyaient mes souffrances, admirent ma volontй. Et ma forme prйsente, que je tвche de conserver. — Lorsqu’on se fixe fermement un but, on peut tout obtenir. Et je tвche d’кtre maintenant en grande forme — а Minsk je vais au club sportif, lors des tournйes je transporte avec moi un cerceau et un tapis sportif invariablement.

— Donc, Alesia, pour vous et votre famille tout va bien?

— Je ne parle plus depuis peu de ma vie privйe. En remerciant tout de mкme les publications mensongиres dans la presse...

— Mais en gйnйral, tenez-vous plutфt aux valeurs familiales traditionnelles ou aux approches modernes de l’institution du mariage?

— Avec l’вge on commence а regarder et penser autrement. Je me rappelle, lors de mes 18 ans avec mes copines on parlait de trahison et on disait qu’il est impossible de pardonner. Mais maintenant je comprends que l’essentiel n’est pas lа. Tout cela ne sont que des oripeaux de la bкtise. En principe, moi, je suis pour les traditions familiales. J’ai un trиs bon exemple de mes parents, et j’espиre que mon fils qui s’appelle Anatoly Yarmolenko comme son grand-pиre ressemblera celui-ci. Pour parler honnкtement, j’ai rarement rencontrй dans ma vie de personnes aussi fines, sages et remarquables, que mon pиre. En plus, j’ai un caractиre trиs casannier, j’aime rester а la maisons oщ j’ai toujours quelque chose а faire, prйparer le dйjeuner, par exemple, et jouer avec mon enfant. J’aime beaucoup mon sentiment de bien-кtre а la maison. Et mкme parfois je suis trиs paresseuse pour aller aux rйpйtitions.

— Votre fils, comprend-il que sa mиre est une cйlйbritй?

— Maintenant oui. Quand il йtait plus petit, il demandait pourquoi tout le monde connait maman?. Mais maintenant il l’a compris et parfois il me dit les mots suivants: “Maman, tu dois toujours кtre belle. Il nous faut laver la voiture car les gens te voient au volant et ils te reconnaissent, tu dois, donc, toujours кtre dans une voiture propre”. Quand les gens me demandent un autographe, il reste а cфtй et je vois que cela lui est trиs agrйable.

— Existe-t-il dans votre famille une devise hйritйe du grand-pиre Anatoly Yarmolenko?

— Sois simple dans la vie et les gents t’aimeront.

Victoria POPOVA
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости