Hi-tech en double rйalisation

Les йlaborations collectives sont un grand profit pour l’йconomie. Et cela ne concerne pas seulement les projets cosmiques
Un de ces jours un correspondant de “Minsk Times” “a jetй un coup d’Ѕil au-dessus des nuages” et s’est convaincu, que le Bйlarus est un pays spatial. On a eu cette occasion aprиs avoir pris connaissance du fonctionnement du systиme d’antennes а Мinsk, qui fait partie de la station de rйception de l’informotion cosmique. Le diametre de antenne en forme de l’assiette est de 9 mиtres.Le poids de l’installation est de 14 tonnes. Une pression lйgиre sur la touche... et te voilа а l’autre bout du monde — d’un coup d’Ѕil on peut embrasser toute la ville de Saint Louis: les rues, l’aйroport, le Mississippi...

Aujourd’hui le systиme biйlorusse spatial de sondage de la Terre (tel est le nom complet de cet objet ) emploie les donnйes du satellite russe et obtient les photographie, dont la prйcision est de 8 mиtres. Pourtant quand on placera le dispositif cosmique “BelKA” en orbite, l’image sera plus dйtaillйe, sa prйcision sera ptиs de 2 mиtres! Pour l’instant le Bйlarus n’a pas d’accиs а ce genre d’information а cause du prix йlevй. Soit dit а propos, au dйbut toute la technologie йtй orientйe vers l’integration avec l’infrastructure spatiale de la Russie, qui existe dйjа, ce que permet de diminuer considйrablement les dйpences de la mise au point du systиme.
En plus “BelKA” peut devenir une affaire des valeurs avantageuse — les possibilitйs de l’appareil permetteront un levй de qualitй du terrain biйlorusse ou de n’importe quel terrain de la Terre.

Aujourd’hui dйjа l’information spatiale permet au Bйlarus de rйsoudre les problиmes les plus importants.

— On effectue le monitoring de la sisuation des grandes crues, veiller а l’apparition des incendies dans les fфrets, — raconte Serguei Zolotoy, le directeur en chef de l’entreprise “Les systиmes gйoinformationnelles” de l’Acadйmie nationale des sciences. Il montre comment cela se passe en rйalitй. Par des canaux rapides la station est liйe au Ministиre des risques majeurs, au Service de Mйtйorologie et d’Hydrologie, au Ministиre de l’exploitation forestiиre et aux autres organisations, pour lesquelles cette information peut кtre utile. Par exemple, il il est grand temps de renouveler les cartes topographiques, qui se sont laissйs dйpasser par les йvйnements– de nouveaux bourgs et chemins ont йtй construit.
On s’intйresse aussi beaucoup а l’utilisation pratique d’un syperordinateur “SCYTHE” — с’est une йlaboration collective de la Russie et du Bйlarus dans le domaine des hautes technologies. “SCYTHE” est un des cent ordinateurs les plus puissants au monde, il peut effectuer plus de 2,5 trillion d’opйrations en une seconde.

Serguei Ablameiko, le dirigeant de l’institut unifiй des problиmes de l’informatique NAN a citй quelques exemples de l’emploi du syperordinateur:

— Nous avons fait le moulage en trois dimensions d’un turbocompresseur pour l’usine des agrйgats de, ce qui a permis de fabriquer des produits nationaux, correspondants aux standards europйens. Nous sommes en collaboration йtroite avec de grandes entreprises, telles que l’usine des tracteurs de Minsk, l’usine des automobiles de Minsk, l’usine biйlorusse des automobiles, “Amko-dor”. Il y a beaucoup de propositions. Et non seulement dans l’industrie. Par exemple, dans la mйdecine. A la base du “SCYTHE” on a crйe un complexe cardiologique permettant d’йtablir le diagnostic de la cardiopathie ischйmique аprиs l’examen de l’iris.

Plusieurs instituts et entreprises se sont dйjа unis avec “SCYTHE” en un seul rйseau, et leurs spйcialistes font des calcul nйcessaires sur leurs places de travail. Mais on planifie d’йtablir libre accиs а ces ressourses pour tout le monde. D’aprиs S.Ablameiko, si les entreprises biйlorusses s’йtaient adressйs au compagnies йtrangиres pour un service pareil, ils auraient dы payer 20–30 fois plus. A propos, exceptй le Bйlarus et la Russie seulement trois pays seulement possиdent, mais aussi produissent des ordinateurs de la premiиre centaine de la cote de la popularitй mondiale — les Etats-Unis, le Japon et la Chine.

Ce numйro en train de prйparation...
Au cours du cogrиs sur les technologies de la sociйtй de l’information “Tibo-2006” Mikhaоl Miasnikovitch, le numйro un de la prйsidence NAN, a dit que quand on mettait le numйro en pages l’Acadйmie nationale des sciences du Bйlarus et l’Agence spatiale fйdйrale russe ont coordonnй le projet collectif du nouveau programme spatial.
Заметили ошибку? Пожалуйста, выделите её и нажмите Ctrl+Enter
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?
Новости
Все новости