En attendant un miracle

Il semble qu’il n’y a que quelques jours le monde entier suivait en retenant le souffle les йvйnements sur les champs de football d’Allemagne, oщ les meilleures sйlections de football ont tout un mois disputй la Coupe du monde.
Il semble qu’il n’y a que quelques jours le monde entier suivait
en retenant le souffle les йvйnements sur les champs de football d’Allemagne, oщ les meilleures sйlections de football ont tout un mois disputй la Coupe du monde. La sйlection d’Italie est devenue le champion. Cependant, cette victoire n’a pas dispensй l’йquipe italienne de la participation au tournoi de classement du championnat de l’Europe qui prend le dйpart au dйbut de septembre. Et voilа, les Italiens joueront dans le mкme groupe que … la sйlection franзaise. Un tel zigzag du destin. C’est dommage que Materazzi et Zidan ne s’y rencontrent pas car Zizou a fini sa carriиre а la sйlection nationale. Il serait curieux de voir
la suite du thriller sensationnel “Zizou cornes en avant”…

Mais c’est de l’histoire. Chaque йquipe fonde ses espoirs sur le nouveau dйpart. La sйlection biйlorusse ne fait pas exception.

Les rкves des supporters biйlorusses de voir leur йquipe classйe pour la finale de championnats restent toujours des rкves. Les supporters s’indignent et citent des voisins en exemple : la Russie, l’Ukraine et mкme la Lettonie considйrйe toujours parmi les ratйs de football, ont dйjа participй aux championnats soit mondiaux, soit europйens. Et les supporters biйlorusses exigent а la sйlection nationale de mкmes rйsultats.

Cependant, l’йquipe biйlorusse n’a pas de chance pour le moment. Et voilа un fait intйressant: chaque cycle de classement prйsente de bonnes chances pour rйaliser le rкve, mais sans atteindre le but. La sйlection de football entraоnйe par Edouard Malofeev avait les chances les plus rйelles de se classer pour la finale en 2002. Edouard Malofeev est une figure remarquable du football biйlorusse, footballeur entraоneur lйgendaire, il avait jouй puis entraоnй la sйlection d’URSS, amenй le FC “Dynamo” de Minsk au titre de champion de l’Union Soviйtique. Bref, un favori de tous. Mais, ayant commencй le tournoi avec des rires on avait fini avec des pleures. Les Biйlorusses n’avaient pas rйussi а battre l’йquipe de Galles dans le match dйcisif et avaient manquй la derniиre voiture du train partant pour le championnat du monde et йtaient restйs sur le quai а l’attende du suivant.

Aprиs 4 ans on avait tentй de nouveau de prendre son compartiment dans cet express honorable pour se rendre en Allemagne. Et de nouveau, on avait des chances. Cette fois-lа, Anatoli Baпdatchny йtait l’entraоneur principal : moins autoritaire, moins aimй par les fans, mais un expert trиs compйtent qui avait travaillй dans des clubs de la premiиre ligue russe, dans des sйlections asiatiques. Tout allait bien, l’йquipe jouait en gagnant des points, on voyait jouer des vedettes europйennes, dont Valentine Belkevitch, le capitaine de plusieurs annйes du FC “Dynamo” de Kiev, et Alexandre Gleb, un des leaders du FC “Arsenal” de Londres. De nouveau un certain dйjа-vu, un йchec inexplicable а la fin de la distance. Battue par la sйlection de Moldova, l’йquipe biйlorusse s’йtait brouillй toutes les cartes et avait perdu l’йquilibre. Cela avait provoquй un conflit а l’intйrieur du collectif et le dйpart de Sergueп Gourenko, un leader biйlorusse. A la fin du cycle de classement on n’avait pas vu au sein de la sйlection Anatoli Baпdatchny qui avait perdu son contrat.

Il y avait beaucoup de rumeurs autour du nouvel entraоneur principal de la sйlection biйlorusse. On citait des noms d’experts tchиques dont Douchan Urgrin et Josef Hovanets. Mais (et c’йtait une vraie sensation pour certains) on avait nommй Yury Poutous entraоneur de l’йquipe nationale.

Pountous est bien connu au Bйlarus. Il avait longtemps et avec succиs travaillй avec le FC BATE Borisov, champion de football du Bйlarus а partir de 1996. C’est un des plus bons entraоneurs biйlorusses. Yury Pountous avait eu des succиs au niveau de sйlection. C’est а son nom qu’on lie le plus grand succиs actuel du football biйlorusse — la classification de la sйlection de jeunes а la finale du championnat europйen de 2004 tenu, а propos, en Allemagne. Les Biйlorusses n’y йtaient pas des souffre-douleurs et avaient mкme battu dans le match de dйpart la sйlection italienne, le champion futur, oщ alors jouaient des йtoiles du championnat du monde — Gilardino, De Rossi… Mais une dйfaite leur avait valu la sortie de la demi-finale.

Et voilа une nouvelle spire dans la carriиre de Yury Pountous, de nouvelles espйrances du miracle. Pourra-t-il rйussir ? Quoi qu’il en soit, mais le nouvel entraоneur s’est mis au rajeunissement radical de l’йquipe en y introduisant prиs d’une dizaine de nouveaux footballeurs, ceux qui avaient jouй sous sa direction dans des compйtitions de jeunes. En mкme temps, Pountous ne s’empresse pas de refuser la vielle garde, ne tranche pas net. Au contraire, il veut voir dans la sйlection le Serguп Gourenko “disgraciй”, Valentine Belkevitch qui a dйclarй sa dйmission de la sйlection nationale. Eh bien sыr, Pountous compte beaucoup sur Gleb — ils vont depuis longtemps l’un а cфtй de l’autre, et tous savent qu’ils sont en bon termes.

Les Biйlorusses peuvent vaincre leurs adversaires. On connaоt bien les Hollandais d’aprиs de maintes rencontres de classement, et la sйlection biйlorusse a dйjа battu les Hollandais. Les Roumains ne vivent pas leurs meilleurs temps, la Slovйnie est du mкme niveau, et l’Albanie est beaucoup plus faible. Les supporters ont le droit d’attendre un succиs. Ils l’attendent en citant toujours l’exemple de voisins. Les sйlections de la Russie, de l’Ukraine et mкme de la Lettonie ont dйjа vu le grand monde de football.

C’est le tour des Biйlorusses…

Sergueп Komarov
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?

Новости
Все новости