Des portes dans le ciel

Vingt ans aprиs Tchernobyl... Le choc de toutes les bases de la vie, que le Bйlarus a vecu, est mesurй depuis longtemps dans une unitй monйtaire. Mais mesurer l’йchelle de la tragйdie humaine on ne rйussira pas mкme dans les siиcles а venir. L’accident a forcй des milliers de personnes а quitter leurs habitations, il nous a aussi appris а accepter de perdre nos proches et а se rйconcilier avec des maladies “post tchernobyl”. Les Biйlorusses ont trouvй des forces pour accepter cela pour vivre sans perdre, ni l’esprit, ni la foi
Ce village n’existe plus sur les cartes du district de Tchetchersk dans la rйgion de Gomel. La jeunesse locale qui est nйe et a grandi dans la pйriode aprиs l’accident de Tchernobyl ne pourra nous indiquera la route а ce village. Il n’y a que les vieux qui se rappellent la voie, menant а la maison du couple de vieillards Klutchinski, qui sont restйs les seuls habitants du village de Rudnia-Douditchskaпa alors que tout le monde l’a quittй. Entre temps les Klutchinski ne vivent pas leur siиcle dans la tristesse, ils surveillent le village, restaurent l’йglise, ils sont comйdiens pour le cinйma et rкvent du ciel.

Le chemin partant de l’autoroute trиs animйe, s’arrкte devant le poste de contrфle de la milice, aprиs lequel commence la zone fermйe et oщ se trouve le village de Rudnia-Douditchskaпa. Aprиs l’accident ce village, comme des dizaines d’autres, s’est retrouvй dans la zone de l’aliйnation des radiations pour cause de radiation йlevйe de 15 а 40 Curie. Cette zone est fermйe pour ceux qui n’ont pas de laissez-passer spйcial. Mais il y a peu de temps ce village, dont l’histoire commence au XVII siиcle, йtait trиs peuplй. Avant la tragйdie de Tchernobyl Rudnia-Douditchskaпa comptait une bonne centaine de maisons. La maison de Nikolaп et Sofia Klutchinski est apparue la derniиre et est restйe la derniиre maison du village avec un beau perron sculptй et une jolie palissade. Reconnaоtre la maison des Klutchinski йtait facile grace au vacarme des oiseaux, car Nikolaп Konstantinovitch de 70 ans atirait les moineaux, les mйsanges et les йtourneaux, qui ont disparu d’un coup aprиs l’accident, mais qui rйapparaissent de nouveau maintenant. Chaque printemps dans le jardin de nos deux retraitйs sont installйs plein de nichoirs oщ reviennent 70 familles d’oiseaux. “La vie continue”, dit le vieux avec ses yeux rieurs.

…La vie dans le village a commencй а s’йteindre au milieu des annйes 90, quand tous les habitants, mкme ceux qui retardaient au maximum cette dйmarche difficile, sont parties pour “des terres propres”. Les vieux Klutchinski sont restйs dans le village malgrй la promesse d’un logement gratuit et de bien autres avantages proposйs par l’Etat. Ils disent, qu’ils n’ont pas pu trouver la force de quitter leur village natal, oщ ils sont nйs, ont grandi et ont vieilli. “Si tu vies en bonne entente avec toi-mкme et les gens, tous les malheurs t’йviteront, mкme les radiations ne s’accrocheront pas”, cette certitude aide le pиre Nikolaп а vivre ici depuis 20 ans. Dans le village il est le manager et le dйpositaire de la mйmoire des ancкtres: il soigne le cimetiиre local et signale aux pouvoirs, s’il y a quelqu’un qui vient violer les restes. Les pouvoirs, а leurs tour, prennent soin des vieux Klutchinski, mкme s’ils sont les seuls habitants d’un village, qui n’existe plus, ils ont toujours l’йlectricitй et le tйlйphone, ils reзoivent rйguliиrement la poste et un magasin mobile vient souvent les approvisionner… Leur solitude extйrieure n’est pas du tout une vie d’ermite. Les retraitйs ne restent pas tкte а tкte avec leurs problиmes. “Croyez-moi, souvant nous n’avons pas assez de temps pour nous reposer ou de nous assoire sur un banc et cela а cause des soins domestiques ou des visiteurs”, nous dit en riant Nikolaп Klutchinski.

А la fin des annйes 90 des metteurs en scиnes japonais, tournant des documentaires, ont transformй Rudnia-Douditchskaпa en une sorte de studio de tournage, car ici ils ont fait un film sur les personnes, ayant dйcidйes de ne pas quitter leurs maisons natales. Ils ont suivi Klutchinski partout, en gardant sur la pellicule chacun de leur pas: Klutchinski plantent les pommes de terre, fait chauffer le fourneau, s’occupe du bйtail, joue de l’accordйon et chante des chansons. Et il faut bien avouer, que pour ces deux derniиres choses le pиre Nikolaп les fait admirablement. Le film documentaire “Village de Nadia” a gagnй le prix d’un festival international. А Rudnia-Douditchskaпa ce film a йtй projetй dans le garage des vieux Klutchinski, oщ les Japonais ont installй un projecteur cinйma et un йcran spйcial. Au printemps passй les Japonais sont revenus dans le village tourner la suite du film pour le 20-iиme anniversaire de la tragйdie. Donc, Nikolaп Klutchinski a йtй de nouveau un guide pour les Japonais et le hйros du film en mкme temps.

Nikolaп a encore deux choses а faire dans sa vie: reconstruire d’aprиs les plans gardйs l’йglise, construite au XIX siиcle, et de construire un avion, dans lequel il rкve de monter au ciel. C’est а cause de cette eglise qu’il est restй dans le village, ayant refusй de l’йchanger contre une vie urbaine confortable. Une nuit le vieillard a vu son oncle, qui lui a demandй de ne pas quitter Rudnia et de surveiller l’eglise. Ce rкve a influencй son choix et sa dйcision a йtй prise tout de suite. Il y quelques annйes lors d’un йtй aride la construction en bois de l’eglise a pris feu d’un coup. Pour les Klutchinski c’йtait une vйritable tragйdie et c’est seulement la foi qui leur permettra de rйussir а ramener la vie de l’йglise et qui donne les forces а Nikolaп de vivre et de rкver au ciel.

L’avion sportif est apparu dans le garage de Nikolaп il n’y a pas trиs longtemps, quand un club d’aйro-amateurs a jetй ce vieux modиle. Il faut changer le moteur, le retraitй ne peut pas le faire pour l’instant mais il ne perd pas l’espoir et chaque minute libre, il la consacre а son rкve. “Je comprends, que je ne pourrai plus rien faire, mais chaque fois que je regarde le ciel j’ai mal au cЅur”, nous a-t-il avouй tristement et nous avons vu ses yeux s’humecter, comme sous le vent.

…Ils sont un peu bizards ces vieux, comme des extra-terrestres ou au contraire des terrestres, ayant pu gardйs une sagesse surprenante et une puretй d’вme. Etant assis sur un solide mais vieux banc devant cette simple maison rurale, je ne pouvais me dйbarasser du sentiment, que c’est ici, dans cette dйpopulation originelle, que s’ouvrent les portes du ciel. Et Klutchinski aident les voyageurs а les voir.

Violetta Draluk
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?