A la recherche des valeurs perdues

La ville qu’on va visiter aujourd’hui au cours de son dйveloppement historique possйdait toutes les chances pour devenir une ville remarquable...
c’est comme dans la vie. On rкve, on bвtit des chвteaux en Espagne, mais avec le temps on se dйbarasse d’une multitude d’illusions et on se plonge dans la prose sйvиre de la rйalitй. Mais en parlant de Gloubokoye je veux rester tout de mкme romantique et croyer naпvement qu’au moins les villes et les chвteaux ont une vie infinie.

Peut кtre que Napolйon йtait romantique comme moi quand il regardait les paysages de Gloubokoye... Sinon d’oщ est venue l’idйe de construire а Gloubokoye une des plus belles et riches villes d’Europe? L’empereur de France, savait-il qu’au XVI–XVIII siиcles non loin du couvent Berezvitchski s’йlevait le chвteau de Gloubokoye? C’йtait une construction grandiose avec des rempart de terre traditionnels, des murs en bois, des tours et des fossйs rempli d’eau. Tout cela donnait aux habitants de Gloubokoye la sertitude d’кtre inaccessibles pour leurs ennemies. Maleureusement avec le dйveloppement urbaniste se dйveloppaient aussi les armes, les techniques et les technologies de destruction de tout ce qui est vivant et de tout ce qui est construit. En 1654 le chвteau a йtй brulй. Une reconstruction rapide ne l’a pas sauvй d’un autre incendie quelques annйes plus tard: dans la Guerre Nordique 1700–1721 le chвteau a souffert а nouveau. C’est а cette йpoque que son histoire a commencй а s’йtaindre. Il n’est restй que la rue Zamkovaпa qu’on peut voir sur plusieurs cartes postales йditйes toutes les annйes.

Depuis le XVI siиcle Gloubokoye, ayant reзu le statut de bourg et malgrй toute la grandeur de sa gloire historique, a cйdй facilement le droit de “capitale” а ses alentours au centre de district Disna. Cela tout de mкme n’empкchait pas la ville de grandir et de se dйvelopper. Certes, les intentions des habitants pour le bien-кtre de leur ville ont pu se matйrialisйes grвce а l’aide de leurs maоtres influents. Au XVII siиcle Gloubokoye appartenait а la famille Radziwill, aprиs а celle de Wittenchtein. Ces noms sont bien connus dans l’histoire politique et йconomique du Bйlarus. La ville a construit une synagogue, une chapelle et une йglise. L’йglise catholique des carmelites avec sa propre bibliothиque, йcole, hфpital et pharmacie ont transformй le centre de vie de la ville. L’йglise catholique a organisй aussi un orchestre avec 40 musiciens.

En parlant du dйveloppement constant et des efforts йconomiques, je dois constater que c’est un procиssus rйgulier et constant qui mиne en avant. Chaque bourg biйlorusse et chaque petite ville ont un systиme de coordonnйes communes et de mouvement commun. Il est honteux d’кtre pauvre. La question du secteur culturel est beaucoup plus difficile... Il y a des hauts et des bas. Ce qu’on voit sur l’exemple de Gloubokoye. La culture dans cette ville a toujours йtй dans les mains des romantiques, des rкveurs et des peintres capables non seulement de rompre les chaоnes du rйalisme, mais aussi d’йriger des monuments. Le poиte Nikolaп Minski est d’origine de cet endroit de lac (le centre de la ville a deux miroirs d’eau). Il est nй dans une pauvre famille juive. Il est restй trиs tфt orphelin. Notre compatriote a pris ce pseudonyme parce qu’il a йtй йlevй а Minsk, ici il a fini le gymnase avec une mйdaille d’or, d’ailleurs. Aprиs des йtudes а la facultй de droit de l’universitй de Saint-Pйtersbourg il est sorti comme candidat иs droit. Ses premiиres publications il les a fait dans les annйes 70 du XIX siиcle, il se passionnait d’abord pour les Ѕuvres de Nekrassov et Plechtcheev et aprиs pour la poйsie lyrique du symbolisme. Notre compatriote et habitant de Minsk, bibliographe Venguerov a appelй Nikolaп Minski “le pиre de la dйcadence russe”. Le poиte n’a pas voulu se satisfaire des ambitions littйraires et l’originaire de Gloubokoye est devenu philosophe, il a йcrit un traitй “La Religion du futur: conversations philosophiques”. Nikolaп Maksimovitch est mort en 1937. Il a йchappй а la fusillade, car il vivait а Paris. Pendant la premiиre rйvolution russe Nikolaп Minski s’est prononcй pour l’union entre le symbolisme et la rйvolution, ce qui йtait d’aprиs lui “intйrieurement nйcessaire”. Mais а l’йpoque les temps faisaient changer trиs vite les regards. C’est pourquoi il s’est trouvй а Paris, il a йtй enterrй au cimetiиre du Pиre-Lachaise sur les mкmes terres йternels que Honorй de Balzac, Jean-Baptiste Moliиre, Guillaume Apollinaire...

Gloubokoye est aussi la ville de Tadeuche Dolenga-Mostovitch, ce qu’on peut lire aujourd’hui sur une plaque commйmorative, mais ce fait est souvent oubliй, on ne sait pourquoi, dans certaines encyclopйdies biйlorusses. C’est ici qu’il a йcrit ses livres “Le Guйrisseur” et “Le Professeur Viltchur”, d’aprиs lesquels dans les annйes d’avant-guerre ont йtй adaptйs des films. Le fondateur de l’йcole polonaise de chirurgie Rafal Tcherviakovski originaire de la ville d’Ostrovets a servi de modиle pour le chirurgien Viltchur. Tadeuche Dolenga-Mostovitch est mort en 1939 et il y a plusieures versions de sa mort...

Les rues Dokchitskaпa, Zamkovaпa, Krakovskaпa, place du 3 mai, ce sont des adresses sur les anciennes cartes postales de Gloubokoye. Il y une multitude de cartes. Gloubokoye a йtй un endroit trиs attrayant non seulement pour les chefs militaires et les йcrivains, des savants et des hommes politiques. 118 ans aprиs Napolйon le prйsident de la Pologne Ignaty Mostitsky a rendu visite а cette ville, le tйmoignage de ce fait est la porte construite dans la rue Zamkovaпa. La ville йtait aussi aimй par les maоtres de photographie comme Uliouche Kloss et Janas Boulgak... Il semble qu’il est impossible de compter toutes les cartes postales. Il y a quelques ans le collectionneur et ethnographe Vladimir Skrabatoune a publiй un livre “Gloubokoye et les vieilles cartes postales”, il a dit que dans son livre “sont recueilli presque toutes les cartes qui existent”. Mais les voyages dans le temps ont de l’intйrкt parce que grвce а cela on fait de nouvelles trouvailles et dйcouvertes. Je suis sur qu’aujourd’hui on n’a pas encore tout trouvй et dйcouvert. Allez-y, les habitants de Gloubokoye, osez et cherchez les amateurs des antiquitйs de Gloubokoye!..

Aless Karlukevitch
Версия для печати
Заполните форму или Авторизуйтесь
 
*
 
 
 
*
 
Написать сообщение …Загрузить файлы?